Articles

Affichage des articles du octobre, 2021

Farfelu Farandole Fromage Fondu

Image
  Quadruple dose de F pour le titre, mais pourquoi pas ?   Dans l'atelier, la consigne était cette image :      ...Que je me suis empressé de bricoler.... et puis....   Bon sang ça pèle et j’ai rien en stock Tu pourrais me dépanner pour quelque temps je te rendrai ça au centuple et au plus tôt dès qu’il fait beau la voisine comment dire une pas facile du genre rigide rien voulu entendre t’avais qu’à t’organiser au lieu de te la couler douce feignasse va donc … danser !  ô la leçon quasi un fromage comme mon autre voisin déconfit dans son arbre déprimé là-bas dans le fond ô l’humiliation ô la consternation j’ai comme qui dirait raté ma danse du ventre Ah depuis je tire sur tout ce qui bouge boulets rouges finie la décadanse à moi rumba ou zumba polka je viens à toi pas à pas je fais plus cas de la mazurka et puis tiens j’ai oublié ma voisine c’te garce oui, depuis y a le tango, capiteux… moi je suis tango tango

Fiable ?

Image
    19 tentatives d’élucider pourquoi le 19 est entouré.      1.      J’étais pas libre le 18, mais pas libre pourquoi ? 2.      Bon, c’est vrai j’aime pas le vendredi… ou bien c’est le poisson, je sais plus... 3.      Le 19 d’accord, mais de quelle année au fait ? 4.      Me rappeler de recharger en potassium ? 5.      19 d’accord, je veux bien, mais j’ai perdu le 84, il est passé où ? 6.      Un rendez-vous mnémotechnique en Corrèze ? 7.      Ah, mon anniversaire a changé de date ? 8.      Bon, entouré en rouge, c’est peut-être une erreur finalement… et ce serait pas mal. 9.      Vérifier quand même si j’ai pas rendez-vous dans le 19e …siècle ? 10. Est-ce un calendrier ou une grille de loto ? je finis par douter de tout … 11. J’espère juste ne pas m’être trompé de semaine, et avec un écart d’une semaine la tâche deviendrait insurmontable s’il faut ajouter le 12 ou le 26, ça va finir en compte est bon... 12. Un rond rouge pour faire croire que j’ai un agen

Flamme

  Au printemps (des poètes) tout n'était que désir, l'automne (diffractif) l'entretient !     Des ordres des heures cisèlent des arts fugitifs L’usure des airs plisse l’oasis incandescente Des ires des aises désolent des diseurs isolés Des herbes de vie irisent des heures osées Des vies des aires hissent des îles disertes Des heures de désir taisent des ailes incessantes  Les voies des errances s’étirent de désordre rouge Les voiles du désert disent des ors intenses  

Fantômatique

Image
Nous y voilà.  Comme je l'avais évoqué le mois dernier, voici un peu de musique à vous signaler.  J'ai donc ajouté un morceau (il est aussi plus bas dans ce billet) à cette grande liste que j'avais mise en avant fin juin ici-même juste au moment de la grande pause estivale.   Je l'ai rebaptisée au passage, puisque ETE21 me semble obsolète comme la température et le nom du mois courant ont pu vous le faire remarquer.   Vous la retrouverez là, avec son nouveau nom :  https://www.youtube.com/playlist?list=PLIjcoDnFEeEW1cyH1Z16E4UdZfXCusgEk   Pour ce qui est du morceau ajouté, je l'ai redécouvert par hasard, ne pensant pas le trouver sur le disque que j'écoutais, un très bon enregistrement public à New-York, intimiste, de Suzanne Vega (An Evening of New York songs and stories), une artiste que je suis depuis longtemps, à laquelle je reviens régulièrement.    Cette chanson, Anniversary, a provoqué quelques recherches, pour le texte en priorité, et puis classiquemen

Fichtre !

Fraîchement débarqué, Charles Loquosme décacheta l’enveloppe et un bétail -de ceux qui font que les draps vous en tombent- lui mit lapsus à l’oreille.  Nul besoin de rejouer la danse du centre, une nouvelle partie de docker menteur s’annonçait.   Il songea instantanément à la fuite des cerceaux, signe qu’hélas on n’était pas en panne d’indécence, et se sépara de sa clé à mollesse qu’il jugea inutile pour la bourse poursuite qui allait s’engager...   Cette impression... Il sentait une fois de plus la patte de ce vignoble professeur Maurice Harty ! La patrie n’était pas vendangée, car la bave de drapeau n’atteint pas la branche de la colombe, mais une fois de plus il se voyait rejouer les dix commencements.   Il devrait se montrer prudent pour surtout ne pas avaler de couleurs, ne pas répéter les terreurs du passé.   Là, il faudrait casser le pont pour mener une lutte sans persil face à ce flotteur de troubles, en repoussant l’effroi, ce dresseur de cheveux.   Satané Maurice Harty. Co

Foutraque

Image
J e pensais bel et bien en avoir terminé avec l'Oulipienne de l'année, lorsque cet été j'ai mis la main sur l'ouvrage de Clémentine MELOIS "les six fonctions du langage" dans lequel elle s'amuse aussi bien avec le langage que le roman photo.  Je ne peux que vous le conseiller, avec un mode d'emploi : lisez un épisode par jour pour bien apprécier ! Toujours un peu espiègle, enfin je crois, je me suis dit que je pouvais la prendre à son propre jeu. Bonne lecture !