Articles

Affichage des articles du juin, 2021

Invisible 2/2

Invisible   ...mais pas inaudible.  Enfin, si l'on veut.   Une fois n'est pas coutume, je laisse en écoute une liste de musiques.    Le lien est en bas du billet. 42 morceaux, il y a du choix. Un petit aperçu... de ma "cédéthèque"...   Tous les morceaux s'enchaînent, la lecture aléatoire est possible, tout comme stop ou passer au suivant... Vos impressions seront les bienvenues.  Et les suggestions aussi. J'ai remis en place la modération des commentaires, et comme ma propre fréquentation sera rien moins que sporadique, ne soyez pas surpris de délais entre le dépôt du commentaire et sa publication. Sur ce, bon été !         https://www.youtube.com/watch?v=nxah4btCIGg&list=PLIjcoDnFEeEW1cyH1Z16E4UdZfXCusgEk&index=1          

Invisible 1/2

L’été s’immisce. Une pause s’intercale Flairant l'interstice  L'échappée s'installe Sans plus d'indices Embarquement pour l'abyssal... Rien que l'imperceptible,  Continent sans dérive Accoster au probable, au possible Mer aux couleurs vives L'invisible comme cible         

Insister

Image
Mercredi, c’est le jour de la deuxième phase. Nous voici rassemblés, les stylos plumes ou à bille sont prêts. Le groupe d’apprentis poètes est plus important aujourd’hui, il y a de nouvelles têtes, et nous continuons à partir de ce qui a été laissé en friche samedi dernier. Si l’écriture est individuelle, sur le même principe que samedi dernier, la production est collective. Sur plusieurs plans. C’est un échange d’idées, d’impressions, il y a des propositions qui accrochent d’emblée, d’autres non, ou qu’on teste et met de côté, en attente, ou qu’on écarte… On argumente, on propose. C’est le dernier temps et il faut avoir fini ! On avance, et une accroche se dessine, qu’il faut compléter. Je cale sur un mot (exauce) qui n’est pas dans ma géographie mentale. Pas grave. Il est intéressant de percevoir, en écoutant les productions et les interventions, ce que chacun met « derrière » ou « dans » le mot poésie. Je suis sûr qu’en creusant on retrouverait des dé