Articles

Affichage des articles du octobre, 2018

Chanson imaginaire 6

Image

Getting back to Chi K Go

  Un chicago est constitué de quatre homosyntaxismes  qui forment devinette et dont la solution  (tantôt explicitée, tantôt occultée) est une homophonie. Nippe ça va Fringue pas mal Redingote suffit Froc c’est bon     Fracassez ! Cor jeune Callosité vigoureuse Oignon vaillant Durillon vif   Cal vert   Lunette ressource Objectif rente Zoom subvention Film pot de vin   Caméra manne Le caïd comprend flâner Le champion maîtrise glander Le crack possède musarder Le maître domine traîner     L’as sait zoner   Proche au zénith Ami au firmament Copain dans l’azur Compère dans le bleu     Pote en ciel     Terrain sein châtaigne Parcelle lolo coup Aire mamelle pain   Pré tétine torgnole   Champ pis gnon   Dégueulasse air finance Cochon carnation arrose Crasseux chair casque Douteuse mine raque   Sale teint banque   Ambiance sacrifice Atmosphère messe Climat cérémonie Temps protocole   Mé

Imprévu

Image
Parfois  quelque chose mais quoi  surgit et tape l'oeil s'invite dans le champ visuel  L'impression  pour peu qu'on la cueille à ce moment peut conduire à ce qui surprend et le quelque chose mais quoi, non perpétré, accidentel qui est là  frise l'abstraction   

Impromptliste

Image

From "The Roses"

Image
Si on reprend les 5 premiers albums de la très grande Joni Mitchell : 1968  : Song to a Seagull 1969  : Clouds 1970  : Ladies of the Canyon 1971  : Blue 1972  : For the Roses on ne peut qu'être impressionné par le nombre de pépites incroyables qu'ils renferment.  Je vous les conseille tous sans barguigner.  Et s'ils étaient seuls !  Non, si la discographie a connu un creux dans les années 80, en revanche je tiens celui de 1994 Turbulent Indigo po ur un de ces meilleurs disques.  Passerelles, croisements,  Joni Mitchell -génération oblige- a côtoyé Crosby, Stills, Nash, Young mais aussi plus tard quelques pointures du jazz comme Jaco Pastorius et l'un de mes héros Wayne Shorter. Dans les années 2000, beaucoup de compilations certes, des coffrets, dont Travelogue (symphonique) des hommages - avec toujours le risque d'une momification rampante que je redoute toujours comme la peste pour les artistes que j'aime. Pas là, pas