Articles

Affichage des articles du décembre, 2018

Dernières suppositions avant dispersion

Image
Notre DUO vous propose un ultime épisode  avec une histoire de " spectacle et de méditation substantielle "  que nous devons à Jacques Jouet,  chaque acolyte publiant le texte de son comparse et une histoire de " partir sur l'instant "  une idée avancée par la Taulière  qui prend tout son sens aujourd'hui et que nous prenons au mot, finalement, chacun publiant chez soi. Nos quatre textes sont donc répartis deux à deux  vous en avez la moitié sur cette page  et pour compléter, allez donc voir, c'est là    Merci  de l'accueil que vous nous avez réservé  au fil de vos messages ! * * *  J'ai le plaisir et l'honneur de laisser d'abord  la plume à La Taulière,  qui nous offre un texte...  magnifique.  Que c'est beau !  Merci Acolyte ! *** « À supposer qu’on me demande ici quel est le spectacle du monde qui serait capable de me plonger un temps dans une méditation calme et substantielle…

Converser

La conversation ne commençait jamais tout de suite, ni d'une façon précipitée. . Personne ne se hâtait de poser une question, aussi important cela fût-il, et personne ne se hâtait de répondre. . La politesse exigeait que l'on se laisse le temps de réfléchir avant et pendant la conversation. . Chez le Dakota, le silence avait un sens et le fait qu'il accorde un espace de silence à l'orateur et se réserve son propre moment de silence avant de parler  respectait la pratique d'une véritable politesse et la règle selon laquelle "la pensée naît avant la parole". . Luther Standing Bear (1868?-1939), Chef Sioux Oglala