Articles

Affichage des articles du juin, 2017

Révélations

Image
Mise à jour 26/06 -couverture de Jean-Paul De Beauvoir modifiée car doublon - Pour générer un titre et une couverture de livre ici !

La Chanson Imaginaire-1

Image

Micro-trottoir

Après les sujets du bac philo un micro trottoir s’imposait ! ·          Une œuvre d’art est-elle nécessairement belle ? Et les beaux-arts, ça vous dit rien ? Et la peinture à l’huile, non plus ? Ils ont de ces questions j’te jure ! ·          Défendre ses droits, est-ce défendre ses intérêts ? Y a intérêt ! En plus j’y ai droit. ·          Peut-on se libérer de sa culture ? Non. Quand c’est l’heure de la récolte, ben faut être là mon garçon ; sinon tu perds tout. Et t’es pas libre. ·          Suffit-il d’observer pour connaître ? Oui, surtout ce qui se fait par l’observation du Saint-Esprit. ·          Tout ce que j’ai le droit de faire est-il juste ? Oui. Pourquoi ? C’est quoi cette question ? T’as un problème ? ·          La raison peut-elle rendre raison de tout ? L’agneau : Euh… je pense que oui mais là j’ai pas le droit de vous parler. La Fontaine : oh vous savez je ne bois pas de cette eau ! Le loup : pas la peine.

Longuement

Longtemps je me suis couché de bonne heure Longtemps je me suis couché de bonheur Longtemps je me sus bouché de bonne heure   Longtemps je me suis mouché de bon cœur Longtemps je me suis douché de bonne heure Longtemps je ne fus douché de bonne heure Longtemps je ne sus doucher le bonheur Longtemps je m’essuie douché de bonne heure Longtemps je ne sus tousser de bonne heure Longtemps je me suis fâché deux bonnes heures Longtemps je me suis scotché deux tombeurs Longtemps je me suis clashé deux bombeurs   Longtemps je me suis crashé déconneur   Longtemps je me suis scratché en scooter  L’entends-je, me suit Fouché de bonne heure ?   Lentes en jeu mes six couches aide bonheur Longtemps je ne sus loucher du bon œil Longtemps je me suis cogné de bons heurts Longtemps je me suis caché dès onze heures Longtemps je me suis écorché débonnaire Longtemps je ne sus faucher de bonnes sœurs L’on tend joue messi

La plaie

La vraie q uestion Diffère-t-elle de la question Y en aurait-il de fausses Ne serait-ce pas plutôt la bonne Ou une bonne A force d’être autour des problématiques doit-on en déduire que nous sommes en orbite en penser qu’il n’y pas de milieu que le cœur des choses ou leur   fond ça n’existe pas ça n’existe plus un escamotage en règle générateur de brouillard ce n’est guère surprenant puisqu’on est souvent sur Cela signifie sans doute que nous survolons Les endroits les lieux Nous sommes posés dessus Le pied dessus   pas dedans Pleins d’arrogance et dominants Nous ne sommes plus à Lyon ni en Loire Atlantique   nous sommes ... "sur"... ... quoi exactement, c’est pas très net mais on est plein dedans