Feutré

Je m'intercale dans le printemps...
 
Impressionnant silence qui s'impose à nous depuis aujourd'hui.
J'y pense et me revient cette chanson de Maxime Le Forestier, plutôt méconnue.
Cliquez sur le titre ! 
A plus tard !
 
 
 

J'voudrais l'silence autour de nous, pas d'enfants dans la cour.
J'voudrais qu'on dise aux gens "Y'a des moments tout bleus
Chez les voisins d'en face", quand on s'ra posés face à face
Assis depuis deux jours à s'regarder les yeux
J'voudrais qu'un ange passe sur le pays entier.
J'voudrais l'silence profond, j'voudrais l'silence total
Comme une envie qui dort, silence de cathédrale
Quand les gens sont dehors, faudra dire à tous ceux qui pensent
D'arrêter les essais, d'arrêter les cadences
Et puis qu'les chiens d'faïence arrêtent de s'regarder.
J'voudrais qu'on soit tout nus, tout seuls, figés comme ceux et celles
Qu'ont pris des manteaux d'sel pour se faire un linceul
Mais nous, on s'rait vibrants, frapper d'absence autour de nous
Ceux qui voulaient venir, déguisés en passants
Déguisés en pensées, déguisés en souv'nirs.
J'voudrais l'silence au fond des foules, le repos des volcans
Le son du temps qui coule, l'odeur de fin des temps
Suspendus un instant, et les yeux dans les yeux
Enfin, se mettre à rire.

Commentaires

  1. Puisse le silence nous faire réfléchir à un changement de paradigme... Une chanson passée sous silence... Merci kpitaine!

    RépondreSupprimer
  2. Pas d'autres mots que ceux de Paula ce matin, gracias K (ça c'est pour le touch différent, hihi)

    RépondreSupprimer
  3. A midi, ce sera le même silence ici. Je vais écouter cette chanson que je ne connaissais pas, merci.

    RépondreSupprimer
  4. Paula >
    Colo >
    Tania >
    Tiré d'un album de 1980, "les rendez-vous manqués",au titre malheureusement prophétique, qui a marqué le début du passage à vide de Maxime.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire