Chuintons !


Et voici le second billet....




1. Allitération, ch... en fricative !

Il flanche il s’acharnait à choper sa valoche
Y louchait chaudement un cheptel chelou
Il flanche et c’est le choc l’embûche
Il ne pêche sèchement qu’une sacoche de lèche-culs chenus

Chacun vous change en déchet déchu,
Qui biche à charrier de gauches clochards
Du chancre on échafaude un déchet de charogne
Le chikungunya a déchiré chairs charpentes et chamarrures  

En la cochonnerie de clocher on harnache sa chemise
Le lâche peuchère chicane de sa tronche pâlichonne
Devant la dèche il louche, il cherche la chiure

On chipote à la fin les champêtres chaumières
On chaussait sans rechigner ses plus moches chiffes
Le pare-chocs en chameau richement chic fléchit en un flash


2. Allitération, l'autre fricative...

Je m’agenouille, stratagème judicieux, jaloux de mon bagage
que dévisageait, intelligible jeu, une légion de janissaires
je me projette et jaillit la gifle, surgit le gigantesque piège
je ne rejoins geignant qu’une gibecière de joints usagés

On vous change en immangeable chargement
Qui jouant se réjouit à gruger des jocrisses affligés
Au voyage abrégé on ajoute une abjecte dégénérescence
Le rongeur a mangé jutes phalanges et jalousies

Gicle le jaja jaunâtre, on ajuste son jabot
Le judas objecte, jérémiades, de son genre fragile  
Jugeant de la jachère il jauge la déjection  

On regimbe on rejoue gîtes jardins potagers
On plongeait ingénu en ses jetables joggings
Le joyau de jade ou de jais ne jazze qu’une journée

3. Et puis pour "finir"... des alpharimes


Il se penche et oublie son lumbago
Il voudrait au risque du porte à faux
Choper sa valise même au lasso
Pas besoin de convoquer un pow wow
Car il a repéré quelques zozos
Qui la zyeutent c’est au moins un duo
Et ça pourrait pas être des proxos
Vu qu’ils se sont déjà barrés au zoo
Alors haut bas il plonge en vrai yoyo
Il ouvre et là oh surprise in vivo
C’est qu’un sac pas drôle de vieux cocos
Pour les provinciaux c’est pas très jojo
Brume floue, changement de météo
Massacre, les mites jouent Alamo
Et c’est bien loin de l’effet placebo
Ou du tour de passe-passe à Bamako
Devant la boue il faut rester réglo
Certains pleutres jouent les Caliméro
La gadoue c’est pas guano cacao !
Ça se traverse peut-être à moto
Sans trop se soucier des trous des cahots
Avant on ressemblait à des clodos
Ça passait pas sans cesse à la radio
Il n’y avait pas de soirée diapo
L’éphémère chasse le statu quo
Fugitif est l’éclat du kimono



Alpharimes

Késaco ?
Un poème en alpharimes compte 26 vers dont la rime, constante, est précédée des 26 lettres de l’alphabet dans l’ordre. Deux exemples (improbables) sur "-yx" et "-ore" :
- ayx, -byx, -cyx, [...] -xyx, -yyx, zyx
- aore, -bore, -core, [...] -xore, -yore, -zore

Ici, entorse et facilité,  j'ai respecté la contrainte de la rime mais dans le désordre... ce qui m'a donné l'idée de reprendre le texte et de le mettre dans cet ordre... .

Cela donne :


La gadoue c’est pas guano cacao !
Et c’est bien loin de l’effet placebo
C’est qu’un sac pas drôle de vieux cocos
Avant on ressemblait à des clodos
Brume floue, changement de météo
Il voudrait au risque du porte à faux
Il se penche et oublie son lumbago
Sans trop se soucier des trous des cahots
Ça passait pas sans cesse à la radio
Pour les provinciaux c’est pas très jojo
Ou du tour de passe-passe à Bamako
Devant la boue il faut rester réglo
Massacre, les mites jouent Alamo
Fugitif est l’éclat du kimono
Vu qu’ils se sont déjà barrés au zoo
Il n’y avait pas de soirée diapo
L’éphémère chasse le statu quo
Certains pleutres jouent les Caliméro
Choper sa valise même au lasso
Ça se traverse peut-être à moto
Qui la zyeutent c’est au moins un duo
Il ouvre et là oh surprise in vivo
Pas besoin de convoquer un pow wow
Et ça pourrait pas être des proxos
Alors haut bas il plonge en vrai yoyo

                                                                                                              Car il a repéré quelques zozos




Commentaires

  1. Ah génial le coup des alpharimes ! Et pas sitôt arrivée en bas je me dis : tiens, pourquoi ne pas l'avoir fait alphabétique... Et avant que pensé, Mr K l'avait fait !! Ce reclassement alpha démontre que la technique des "cent mille milliards de poèmes" (poésie combinatoire) fonctionne toujours :)
    Encore bravo !
    La Taulière

    RépondreSupprimer
  2. Merci Taulière ! Je pense avoir fait le tour de l'oulipien de l'année, on verra le prochain ;-)

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire