Flottant


Les lilas


Je rêve et je me réveille
Dans une odeur de lilas
De quel côté du sommeil
T'ai-je ici laissé ou là

Je dormais dans ta mémoire
Et tu m'oubliais tout bas
Ou c'était l'inverse histoire
Etais-je où tu n'étais pas

Je me rendors pour t'atteindre
Au pays que tu songeas
Rien n'y fait que fuir et feindre
Toi tu l'as quitté déjà

Dans la vie ou dans le songe
Tout a cet étrange éclat
Du parfum qui se prolonge
Et d'un chant qui s'envola

O claire nuit jour obscur
Mon absente entre mes bras
Et rien d'autre en moi ne dure
Que ce que tu murmuras


      Louis Aragon (1897 -1982)

Commentaires

  1. Une bien belle musique lalala pour partir en voyage le long de ce vendredi gris.
    Belles fêtes de fin d'année et vivent les muses !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Paul(a), je suis allé voir, je ne me souvenais pas que Ferrat l'a chanté.
      Belles fêtes à toi aussi !

      Supprimer
  2. jamais facile d'essayer de rattraper un rêve qui s'enfuit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des images superbes dans ce texte entre rêve et réalité.

      Supprimer
  3. Ferrat avait vraiment l'art de nous faire connaître et aimer les poèmes d'Aragon; il les fait vivre intensément !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ginou, il a aidé oui à les populariser, noblement.

      Supprimer

Publier un commentaire