jeudi 4 janvier 2018

Plié déplié



Je vous laisse découvrir le principe tout seuls !
 

La chauve-souris  
La chauve cantatrice se réfugia sous une chaise à la vue d’une souris.

Le chou-fleur
Le chou bidou bidou de Sinatra se chantait comme une fleur.

L’oiseau-mouche 
L’oiseau devient l’allié ailé de l’homme excédé et goba la mouche.

Le faux-monnayeur 
Le faux, pâle copie mal exécutée d’un tableau connu, empêcha une durable reconversion du monnayeur.

L’homme-tronc 
L’homme privé de ses jambes se retrouva bas du tronc.

Le coq à l’âne 
Le coq, sortant de sa cachette, ne se priva pas, à l’encontre du renard fraîchement chassé, quelques coups de pied à l’âne.

Le vide-poches
Le vide de ses yeux tombe juste dessous dans ses poches.

Le café-théâtre 
le café en brûlant avait fini par sentir le théâtre.

6 commentaires:

  1. Diffractions
    Différer la réponse n'empêche pas l'action
    Bon, c'est de l'à peu près... mais c'était pour une pirouette en forme d'hommage :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une variante qui se passe des noms composés.
      Bonne idée !

      Supprimer
  2. Un petit faible pour l'avant dernière.
    le bien-dire
    Le bien fondé de certaines remarques n'empêche pas de les mau-dire ;)

    RépondreSupprimer
  3. Le vide-greniers
    Le vide se fait sans rien empocher. N'ayant rien à y gagner - s'en contrefiche le grenier.

    RépondreSupprimer