Je vous souhaite des barques légères pour fendre en douceur les flots de 2018



A peine une année nous quitte
Il faut déjà envisager l ensuite
La nouvelle année passe par ce rite
Être fêtée et introduite
-          Comme apprivoisée ou séduite ?

Au fil du temps chacune à une semble nous exposer à la redite
Est-ce table rase que cette inlassable poursuite
Ce début qui continue quand s’achève à peine l’année éconduite
Pas même encore instruite
Est-ce que déjà se trousse la survie en kit ?
Est-ce que déjà la mémoire court-circuite
Le lot encore frais des inconduites
Des haines cuites et recuites
Malheurs et tristesses, vies détricotées déconstruites
Qu’est donc ce grand mélange qu’elle ingurgite
Et recrache, éternelle version retraduite
D’une histoire qui se réédite ?

A peine l’année écoulée, l’exit,
Il nous faut envisager la suite
Jeux d’artifice ou boîte à malice, l’entreprise paraît gratuite
Lancer de cartes postales, bouteilles à l’amer hétéroclites
Reconduction tacite qui sait trop bien les futurs parasites
Tout en appelant espoir, santé, projets, rêves et réussites

Oui, tutoyer l’étrangeté biseautée des vœux et souhaits, paradoxale conduite
S’agirait-il  de conjurer et ... qu’est-ce qu’on évite ?

Car nous avançons à visibilité réduite :
Tout ça nous glisse des mains comme une truite 

Et si l’on sait que bien des caps et des orbites, 
des plis pris semblent nous mener à la faillite,
Gardons-nous de tout voir anthracite  
Tenons- nous debout, sourires en joues, pépites 
Qui sait, verrons-nous des barques plus légères, le grand huit,
La douce alchimie presque insolite 
Des rencontres fortuites
Ticket de bonheur valable au-delà de cette limite 
Tout ce qui sale la vie, la pimente et la fruite

Même si pour l’heure, rien ou si peu, pas la moindre fuite
De ce que le futur ébruite
Pour deux mil dix-huit





Commentaires

  1. Merci K, voguons donc. On verra rien?, on verra bien surtout.
    Bonne année à toi aussi, tes billets sont toujours un plaisir de lecture(et empêchent les neurones vieillissantes de trop paresser).
    Jolie illustration!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Colo, on se perd pas de vue en inter blogs !!!

      Supprimer
  2. bon ! On va dire qu'on va naviguer à vue

    RépondreSupprimer
  3. Et la roue du Temps faisait : "hhuitt, hhuitt, hhuitt..."
    Alors vite :
    BONNE ANNEE Mr K !
    La Taulière

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.
      Et on sait bien qu'à des moments, ça va grincer !

      Supprimer
  4. Bonsoir K, à mon tour de te souhaiter une belle année 2018 en ne sachant pas ce que ce futur proche nous réserve. C'est la grande inconnue. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.
      Des graines à semer pour que les choses se passent bien !

      Supprimer
  5. oui, "Car nous avançons à visibilité réduite", c'est le cas de le dire. Si j'étais capable de composer, je mettrais volontiers en musique votre "barque légère" afin qu'elle vogue sur les notes ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle perspective, la barque, les notes. Je prends !

      Supprimer
  6. pas de haine mais beaucoup d'amour et d'humour. Bonne année 2018

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, humour, distance, je vote pour, les Caphys !

      Supprimer
  7. C'est très bien dit. Et d'avancer à visibilité réduite, c'est déjà mieux que de ne pas reculer.
    Une très belle année 2018 à toi K, en mots sons, mots sots, mots fins et sans maux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Christw !
      Je fais mienne la file de mots !

      Supprimer
  8. Les mots du poète pour embarquer, faisons confiance.
    J'ai cherché pour vous le huit dans le Dictionnaire des symboles et ça commence bien :
    "Huit est universellement le nombre de l'équilibre cosmique. C'est le nombre des directions cardinales, auquel s'ajoute celui des directions intermédiaires; le nombre de la rose des vents, de la Tour des Vents athénienne. C'est souvent le nombre des rayons de la roue, de la rouelle celtique à la Roue de la Loi bouddhique. C'est celui des pétales du lotus et des sentiers de la voie."
    En guise d'étrennes pour vos Diffractions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Tania. Symbole engageant.
      L'équilibre ne nous laissera pas tomber !

      Supprimer
  9. Remarquable intronisation à la nouvelle année, sans paillette et sans fourbir tout le saint-frusquin. Merci ! Il faudra bien l'apprivoiser pour la faire nôtre cette 2018, on se fait confiance mais un bon coup de mots à propos font foi. A vous lire avec plaisir M. K .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien observé ! Les paillettes, oui, bon, ... pas exactement le style de la maison,

      A bientôt, et merci Espiguette !

      Supprimer
  10. Tirez la langue et dites huit!
    bonne année, bons petits et grands combats
    la consult' est gratuite :-)


    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir K. Peu importe de le chiffre. L'année commençante remplace le finissante. Pas beaucoup à attendre de celle-ci. En fait, le passé n'est que souvenir, le futur aléatoire. Seul le présent est incertain. Le brouillard persiste...
    Je te la souhaite bonne, et en bonne santé. Le reste...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Hachemme 26.
      Une bonne année également.
      Avec une bonne continuation aussi sur ton blog découvert il y a peu avec intérêt !

      Supprimer

Publier un commentaire