mercredi 6 décembre 2017

Feutré






La torpeur de l'air
figé sur le lac glacé
gèle le silence




18 commentaires:

  1. La beauté de l'hiver est inspirante pour les poètes. Merci et bises alpines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien de tout ce qu'il y a chez vous dans les paysages chez moi mais juste une vision qui s'est formée...

      Supprimer
  2. Visuel et délicat, très joli señor K.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dépaysant, du coup, après l'Afrique !!!
      ;-)

      Supprimer
  3. Bonsoir K, trois vers de circonstance. Mais pour moi la torpeur est douce et réchauffe plutôt qu'elle gèle. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. ;-)
      Ce que n'indique pas ce message... paradoxal !

      Supprimer
  5. J'ai déjà la chair de poule... esthétique.

    RépondreSupprimer
  6. Le silence gèle, à moins de briser la glace.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et briser le silence dégèle la glace ?
      ;-)

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Merci de ce passage, bienvenue et... merci !

      Supprimer
  8. J'imagine un tout petit îlot, au milieu du lac gelé... Mais la glace est fragile...

    RépondreSupprimer