Flot (2)

C'est la suite du cycle saisonnier. 

 

L’hiver qui prend ses quartiers
Fige peu à peu l’humidité 
L’appel des feuilles se raréfie    
Les matins frais tremblent d’effroi 
Non loin des forêts décharnées croquis charbon 
Les toits chaussent leurs traînées grises blanches 
Avec panache   
Sur les surfaces hautes basses 
Ça brille ça glisse ça crisse
Les nuages se confondent en excuses 
Où le gris n’est qu’un blanc qui se comble 
Et quelques humains circulent rougis, s’activent 
La lumière sèche et froide les essore 
Ils semblent suivre leur souffle à toute vapeur 
Quand une coulée de vent les saisit de froid dans l’allée 
 
 
 
 
 
 
Pour mémoire, ce qui est advenu avant ...
La structure du billet du 22 juin, et en essayant d'en conserver l'esprit, le billet du 28 septembre...

 

22 juin

L’été s’immisce. 
Une pause s’intercale 
Flairant l'interstice  
L'échappée s'installe 
Sans plus d'indices 
Embarquement pour l'abyssal... 
Rien que l'imperceptible,  
Continent sans dérive 
Accoster au probable, au possible 
Mer aux couleurs vives 
L'invisible comme cible 
 
Ce qui nous amène au ...
 
28 septembre 

L’automne s’infiltre
Où s’effiloche l'estival 
Fleurant l’intervalle 
Les brumes s’immiscent 
Tracent les contours incertains 
Des fraîcheurs matinales
Sentiers esquissés de flaques
Une forêt surgit jaune vif 
Senteurs rousses inaudibles 
Accoster à la bruine plausible 
Embarquement de nuages 
La lumière se teinte de gris 
La mer renâcle et remise 
L’indicible l'immobile
Rendus au vent
 
 
 
 
Info : Diffractions revient le 26 décembre pour la suite des "express".

Commentaires

  1. Sans effrois ni glissages intempestives, passe de bons moments K.

    L'hiver ici ressemble peu à ton poème, mais il est si suggestif que me voilà replongée dans ma jeunesse belge..merci !
    un beso.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Petit voyage dans le temps.
      Ton hiver chez toi ressemble à quoi ?
      Bises

      Supprimer
    2. L'hiver est très vert ici, après les pluies d'automne....

      Supprimer
    3. Merci, grâce à toi, j'ai pu le voir ;-)

      Supprimer
  2. Coucou. Ici, c'est l'hiver. Tu es en retard. Mais j'aime te suivre au gré des saisons. Bises alpines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis la publication, l'hiver ici semble avoir reculé, une douceur moite s'est installée. Bises atlantiques.

      Supprimer
  3. pas de doute, le froid est là même par chez nous en Morbihan. J'en sais quelque chose pour avoir eu les doigts gelés à aller chercher de l'eau de mer pour cuire mon araignée (de mer). Mais elle a été vite réchauffée (l'araignée)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais bien ! Le froid a saisi quelques jours le pays nantais mais c'est redoux depuis. Bonne fin d'année caphyesque !

      Supprimer
  4. L'appel des feuilles se raréfie, certes, mais pourvue que d'autres appels prennent cette place-là !
    Joli, "les nuages se confondent en excuses... comble"
    Pourvu que les humains de notre pays de France passent du rougi au rouge ;)

    RépondreSupprimer
  5. Je tâche de voir du blanc dans le gris ce matin - petites perles de pluie sur les vitres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que cela s'est arrangé, Tania! Ici c'est doux et pluvieux...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire