Influence


 

Nostalgie.

Le patriarche, quand même, c’était quelqu’un, hein ?

Voilà ce que se disait, ému, le célèbre Charles Loquosme, alors qu’il venait de remettre la main sur un album de famille.

C’était lors d’une enquête particulièrement longue et difficile.

Charles s’en souvenait car Ferdinand Loquosme, son grand-père -qui avait indiscutablement été un modèle pour lui qui avait déclenché sa vocation- la lui avait racontée tant et tant de fois.

Ce jour-là, Ferdinand, habilement dissimulé sous une charrette à bras en A (il est trop bien caché, ne cherchez pas, vous ne pourrez le distinguer), traquait un pickpocket (en B) qui faisait mine de s’intéresser au lit exposé, en s’approchant de plus en plus d’un véritable client qui s’apprêtait semble-t-il à régler ou à marchander, selon ses moyens, selon ce qu’il avait en poche ou en portefeuille.

Ferdinand ne perdait pas la moindre miette de son manège, il aurait d’ailleurs fallu dire de leur manège. En effet, un complice (en C), accompagné d’un enfant pour brouiller les pistes, regardait négligemment, sans en avoir l’air, ce qui se passait. Suspense.

Sans entrer dans les détails, le larcin fut commis discrètement au moment opportun. Exécuté de main de maître.

C se chargea de la diversion un peu bruyante, classiquement. B fut toutefois accusé et interpelé.Mais... on ne trouva pas le portefeuille sur lui.

Grâce à son poste d’observation en A, Ferdinand put témoigner qu’il avait vu ledit B jeter prestement, pendant la diversion, avec une grande adresse, le portefeuille dans le panier (x).

Confondu, B se rendit, notamment à l’évidence, et son arrestation permit de ramener la sérénité sur ce marché aux puces qui était son terrain de chasse favori.

Charles restait pensif.

Il se disait souvent lassé des gadgets technologiques, il voulait se lancer dans des méthodes et des techniques révolutionnaires, innovantes et alternatives.

Mais il ne voulait pas non plus laisser de côté les bonnes vieilles recettes, les vieux pots, les meilleures soupes. Vous connaissez la chanson…

Charles Loquosme rêvait,oui, devant cette machine à remonter le temps.

En papier.

- Dorénavant, j’irai plus souvent aux archives.


 

Commentaires

  1. C'est bien de nous aider avec le A B C que l'on prend sans problème en sens inverse, donc, cela évite les problèmes de compréhension de l'enquête ;)
    Ah, la chanson, on la connait et on se la remet en mémoire, d'autant plus quand on prend de l'âge et que la machine à remonter le temps nous guette, raison pour laquelle on ouvre les archives ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, on prend de l'âge et on ne le rend jamais ;-)

      Supprimer
  2. J'ajouterais, pour n'exclure personne dans le domaine du vol, que la dame sur les rails n'est peut-être pas complètement innocente sous ses jupons...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire