Inextricable ?

Préambule :  Pas de précision sur les pronoms, qui ou quoi s'y cache, même si j'avais des choses bien en tête à l'écriture. Chacun se fera son idée. A sa façon. 

 


Je suis Charlie

Tu es perdu

Il est encore temps ?

Il suit son cours

Je suis enseignant

Tu suis le mouvement

Il ne se retourne pas

Nous sommes en pilotage automatique

Elle est …les bras m’en tombent 

On n’en peut plus

Ils sont fous

Tu es perdue

Nous suivons accablés

Vous suivez vos études

Elles suivent des traces

Je veux le silence

Elles sont désespérantes  

Nous sommes morts

Elle est encore temps

Vous êtes effondrés

Ils suivent de plus en plus mal

On veut le silence

Être

Ou ne pas suivre 

 

Commentaires

  1. N'étant pas française, j'ai pourtant été très émue et en colère par rapport aux derniers événements. Je suis simplement l'humanité car dans ce genre de choses, il n'y a pas de frontières pour la lutte et la défense des droits les plus élémentaires. Bises alpines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Dédé, je te suis ! Et bises atlantiques.

      Supprimer
  2. les bras m'en tombent de voir des têtes qui tombent pendant que que beaucoup regardent ailleurs pour ne pas "stigmatiser" les assassins ...

    j'ai suivi( les manifs) et pourtant je ne suis pas .
    Je ne suis ni Charlie, ni Samuel
    car eux sont morts , assassinés, d'avoir défendu la liberté.
    Je suis Paula, je suis atterrée mais je suis bien en vie
    Je les suis dans leur combat , je pleure leur mort mais je ne suis pas.
    je ne suis ni Charlie, ni Samuel , pas plus que les autres victimes tombées sous les armes des mêmes bras
    quelle prétention serait la mienne alors que je n'ai ni leur panache ni leur courage .
    je suis juste moi et au bal des lâches, j'enrage.







    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire