Instantanés

Ici, là, ailleurs,

La pause estivale tout en fil d’élasticité

Images suspendues, sensations et surimpressions

Fermer les yeux

Quelques fleurs colorées vibrent dans le vent

Retrouver sa place en changeant d’espace     

Les Cathares ne sont plus dans l’Ariège pays

Le rempart de Montségur flotte dans la chaleur

Quelques tours dans mon sac pour faire deux tours de lac

Les volubilis dans le silence des coloquintes

Les petits visages de Ronnie Lane

La vapeur d’eau s’échappe des bocaux

Quelques bruissements insoupçonnés dans les Voix du Temps 

Des pierres  

Quelques promesses 

Les saveurs du moment installé au jardin d’un restaurant   

Un casque vert qui se déplace sur la ligne des épis de maïs

Une mirabelle au sol ramassée intacte dégustée à la fraîche sous le prunier 

puis deux...

 

Commentaires

  1. Un bien joli moment lié aux "instantanés". Je retiendrai "Retrouver sa place en changeant d’espace" pour débuter ma journée... de travail ;)

    RépondreSupprimer
  2. Heureuse de ce retour et de retrouver ces jolis mots !

    RépondreSupprimer
  3. C’est un joli texte de rentrée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci cher Obni. La rentrée oui, et un rythme de parution qui devrait naviguer aux îlentours d'un billet tous lee 4 ou 5 jours à peu près !

      Supprimer
  4. L'écriture, l'art de la photographie sans image.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, sans doute exagéré pour ici mais ce qui est sûr le pendant est chez toi alors, la photographie l'art de l'écriture sans mots ;-)

      Supprimer

  5. Une bien élégante carte souvenir d'instants d'été.trouvèe ce matin dans la boîte aux lettres car le facteur n'a pas sonnè trois fois..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah le facteur... du moment qu'il reste fidèle à la poste....

      Supprimer
  6. Oh que ça fait plaisir de te retrouver avec ces flash de vacances!
    Retrouver sa place en changeant d'espace...joli.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci chère Colo, je n'ai pas eu à chercher tellement c'est un ressenti profond. A bientôt chez toi :-)

      Supprimer

Publier un commentaire