U comme ...Unilatéral / 35 variations -Numéro 14


35 VARIATIONS sur un thème d’Antonio Tabucchi.  

00 Texte-souche
Pereira prétend avoir fait sa connaissance par un jour d’été.

01 Réorganisation alphabétique
AAAAAAA CC DD EEEEEEE F IIII J NNNNN OOO PPP RRRRRR SSS TTT UU V

02 Anagramme
ENCORE PIRE, DES ANACONDAS JAUNES REAPPARAITRONT, VITE FUIR.

03 Anagramme (autre)
PANDA DESARCONNE SANS JOIE APPROUVERAIT UN RITE RECREATIF.

04 Lipogramme en A
Peirero prétend que leur première rencontre eut lieu un jour d’été.

05 Lipogramme en I
Pererra prétend qu’eux deux se sont rencontrés par un jour d’été.

06 Lipogramme en E
Pairaira dit qu’il l’a connu par un jour d’août.

06 bis Lipogramme en O
Pereira prétend qu’il a été mis en sa présence un été vers le sept juillet.

06 ter Lipogramme en U
Pereira prétend avoir fait sa connaissance un troisième dimanche d’été.

07 Translation
Pereira prétend avoir fait sa connaissance par un jour d’été.
Pergélisol prie avoir fané sa connivence par une joute d’éthane.

08 Palindrome (strict)

 09 Bourdon
Pereira tend avoir fait sa connaissance par un jour d’été.

09 Bourdon (autre)
Pereira prétend avoir fait sa naissance par un jour d’été.

10 Double bourdon
Pereira tend avoir fait sa naissance par un jour d’été.

10 bis Triple bourdon
Pere tend avoir fait sa naissance par un jour d’été.

11 Épenthèse
Pereira prétend savoir fait sa connaissance par un jour d’été.

11 bis Épenthèse (double)
Pereira prétend savoir fait sa connaissance para un jour d’été.

12 Négation
Pereira ne prétend pas avoir fait sa connaissance par un jour d’été.

13 Insistance
L’auguste señor Pereira appuie et affirme bien fort en soutenant mordicus comme fer et en enfonçant le clou quitte à se répéter voire s’acharner  qu’il a fait cette rencontre, cette découverte, enfin sa connaissance un jour de ce qu’on nomme la belle saison, ou les beaux jours, quand ça canicule sec entre deux orages. 

14 Ablation
Pereira prétend avoir fait connaissance par un jour d’été.

15 Ablation (autre)
Pereira prétend avoir fait sa connaissance un jour d’été.

16 Double ablation
Pereira prétend avoir fait connaissance un jour d’été.

16 bis Triple ablation
Pereira prétend avoir fait connaissance un jour.

17 Contresens
Pereira prétend avoir fait sa connaissance par un jour d’été.
Il ne se souvient plus si cet hiver-là Pereira perdit connaissance.

18 Autre point de vue
-Pourquoi y me dénonce, le Pereira ?

19 Variations minimales
Pereira prétend avoir fait sa connaissance par un jour d’été.
Pereira prévend avoir fait sa connaissance par un jour d’été.
Pereira prétend avoir fait sa connaissance par un four d’été.
Pereira prétend avoir fait sa connaissance par un tour d’été.
Pereira prétend avoir fait ta connaissance par un jour d’été.
Pereira prétend avoir fait ma connaissance par un jour d’été.

20 Antonymie
Pereira prétend avoir fait sa connaissance par un jour d’été.
Pereira conteste l’avoir évité par une nuit d’hiver.

21 Amplification
Pereira affirme et garantit -preuves à l’appui- qu’ils se sont connus au long cours -et pleinement, n’ayant aucun secret l’un pour l’autre- durant différentes journées caniculaires en 1911, 1947, plus brièvement en 1976 et pour finir en 2003. 

22. Diminution.
Pereira prétend avoir fait sa connaissance par un jour d’été.
Un certain Pereira (si c’est bien son nom) à l’air de vaguement sous-entendre à demi-mots obscurs qu’il se seraient croisés mais ça reste à prouver lors d’une journée d’été dont il n’a malheureusement pas précisé la date et dont on n’a pu par conséquent vérifier si elle a vraiment eu lieu au calendrier cette année-là – enfin le millésime qu’il a l’air de mimer ...

23 Permutation
Pereira prétend avoir fait sa connaissance par un jour d’été.
Pereira prétend par un jour d’été avoir fait sa connaissance. 

24 Contamination croisée
·        Pereira prétend avoir fait sa connaissance d'une manière un peu lourde et lente, dans cet endroit neutre qui est à tous et à personne, où les gens se croisent presque sans se voir, où la vie de l'immeuble se répercute, lointaine et régulière.
·        Oui, cela pourrait commencer ainsi, ici, comme ça, par un jour d’été.

25 Isomorphisme
Pereira prétend avoir fait sa connaissance par un jour d’été.
Les sœurs Tatin affirment avoir inventé leur tarte par hasard.

26 Synonymie
Pereira prétend avoir fait sa connaissance par un jour d’été.
Pereira allègue de leur première rencontre aux beaux jours. 

27 Fine déduction
Pereira prétend avoir fait sa connaissance par un jour d’été.
La veille, vraisemblablement, ils ne se connaissaient pas.

28 Contamination (autre)
Pereira prétend qu’elle se chargerait d’acheter les fleurs.

29 Isoconsonnantisme
Pereira prétend avoir fait sa connaissance par un jour d’été.
Pire rapport, tiens vérifies ce canasson, son pari j’ai raté. 

30 Isovocalisme
Pereira prétend avoir fait sa connaissance par un jour d’été.
Ménélas échangea trois escabeaux, des bancs pas peints tous zébrés.

31 Isophonisme
Pereira prétend avoir fait sa connaissance par un jour d’été.
Père erra près tenta voir fée sac aux naissances, parrain j’ourdis thé ? 

32 Boule de neige clinamenoïde (strict)

Pereira prétend avoir fait sa connaissance par un jour d’été.
P
Er
Eir
a pré
tend a
voir fa
it sa con
naissanc
e par un jou
r d’été. Toni T.

32 bis Boule de neige clinamenoïde

Pereira
-Monsieur-
Il prétend
L’avoir fait
Sa rencontre  
-connaissance-
Par un jour d’été.  

33 Hétérosyntaxisme
Avoir fait sa connaissance par un jour d’été était ce que Pereira prétendait.

34 Alexandrin(s)
Pereira prétend avoir fait sa connaissance
Alors qu’il faisait très chaud par un jour d’été.

35 Interrogation
Ainsi donc Pereira prétendrait avoir fait sa connaissance par un jour d’été ?




Mise à jour du 17.06
Voici la première page, telle qu'éditée chez Christian Bourgois.
Traduction de Bernard Comment.
Chaque chapitre commence par "Pereira prétend..."



Commentaires

  1. Ah, "Pereira prétend" un livre que j'ai beaucoup aimé où le Portugal défile sous la dictature non éclairée de Salazar... Pererra et Pairaira, dit "à la portugaise" et en boucle, ce n'est pas simple ;)
    Le contresens m'a amusée et m'a donné envie de continuer.
    C'est fou ce que les diminutions augmentent le texte ; quant à a contamination croisée, elle a un doux air de virus ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci chère Ghislaine.
      En effet un roman qui est certainement parmi les 20 plus marquants que j'ai lus.
      Je l'ai beaucoup passé ou recommandé, avec réussite !
      Une relecture viendra sans nul doute.

      Enfin, pour l'exercice de style, vous pointez justement dans la "diminution" ce qui m'a amusé !

      Supprimer
  2. Ces variations, qui deviennent une vraie signature des Diffractions (enfin, du proprio desdites), sont toujours un régal. "Pereira prétend" sera pour moi, du coup, une relecture, parce que je l'ai lu ça fait une paire d'années et que je l'avais oublié... (un privilège de l'âge, pouvoir lire et relire sans lassitude :)
    La phrase (est-ce l'incipit du roman ?) se prête particulièrement bien à l'exercice et comme chaque fois, on "descend" les variations avec beaucoup de sourires, voire d'esclaffades, et beaucoup d'admiration devant les tours et ruses de Mr K pour traiter son sujet. Bravissimo !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci une fois encore chère Taulière.
      Je propose un ajout à mon billet qui illustrera bien qu'il s'agit de l'incipit.
      J'ai lu cela en 1995, hé oui.

      Quant aux variations, merci du commentaire, car elles en suscitent peu habituellement.
      C 'est une production émiettée et par nature très hétérogène, chaque proposition est courte, ce qui fait que lorsque c'est pas terrible ou même nul, au moins c'est pas long et il y a celle d'après (surtout si elle est mieux, ce qui reste à prouver!)
      :-)
      Et puis c'est l'occasion de rappeler qu'en un clin d’œil géant à l'adresse de Perec qui a créé la chose, je me suis donné d'en produire 35.
      Déjà 14, ça avance ;-)
      Cela me fera un petit recueil artisanal pour compiler la chose je pense !

      Supprimer
    2. Mais quelle bonne idée !!! ;-)
      La Taulière very enthousiastic

      Supprimer
  3. Bonjour K, tout d'abord je n'ai pas reconnu ton blog, ce très réussi changement de présentation m'a troublée. Pis je l'ai parcouru dans tous les sens, me suis perdue comme toujours....
    Sais-tu que je n'ai jamais lu ce roman? Certains livres échappent, on ne sait pourquoi, à nos filets. Alors cette introduction et tes variations enchanteresses, séduisantes, me l'ont fait commander illico.
    Il est difficile de commenter ce genre de billet, à part dire bravo, ce qui n'est pas très original ni à la hauteur de ton travail, aucun doute.
    J'espère que tu vas bien, amicalement, Colo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Colo,
      oh pour le commentaire "le bravo" ce n'est pas du tout la question, c'est plus une réaction, un rebond comme Ghislaine plus haut, et puis dans le cas présent indiscutablement , c'est ce roman la vedette, pas mes triturations !
      Car ce roman est excellent !

      Supprimer
    2. D’accord, je vais essayer de rebondir la prochaine fois, vu mon âge c'est pas évident mais...;-))
      Mais d'abord lire ce roman, et revenir!

      Supprimer
    3. Je pense que tu vas apprécier. Bonne lecture !

      Supprimer

Publier un commentaire