P comme... Piccoli


Tu penseras à Michel Piccoli. Discret. Présent. 
Absent. Ici. Ailleurs.
Eclectique, étonnant.
Terriblement humain.
A l’esprit plein de curiosité,
Épris de liberté.
Tu repenseras à Habemus papam.
Tu te diras dans un soupir nous avions Piccoli.
Non.
Nous avons Michel Piccoli.
Il est toujours là. 

* * * 

Le Jour et l'Heure
Compartiment tueurs
Max et les Ferrailleurs
Péril en la demeure

Le Journal d'une femme de chambre
Touche pas à la femme blanche

Le Mépris
Le Charme discret de la bourgeoisie
César et Rosalie
La guerre est finie
Les Choses de la vie
La Passante du Sans-Souci

Les Noces rouges
L’État sauvage
Ne touchez pas à la hache

L'Émigré
Milou en mai

Passion
Je rentre à la maison
La grande bouffe
Le Sucre

Les Lignes de Wellington
La diagonale du fou
La Décade prodigieuse
La belle Noiseuse

Paris brûle-t-il ?
Le saut dans le vide
Une chambre en ville
Ce jour-là
Espion, lève-toi

Les Demoiselles de Rochefort
Dillinger est mort
Belle de jour

L'Étau
Benjamin ou les Mémoires d'un puceau

La Voie lactée
Le Fantôme de la liberté
Des enfants gâtés

Mauvais Sang
Beaumarchais, l'insolent
La Nuit de Varennes
L’Ange Noir

Le Trio infernal
Sept morts sur ordonnance
F… comme Fairbanks
Conte de la folie ordinaire
Une étrange affaire
Derrière la porte
Le Général de l'armée morte

Vincent, François, Paul... et les autres
Généalogies d'un crime
Habemus papam

Adieu Philippine
Vous n’avez encore rien vu

Commentaires

  1. Bonsoir K, même s'il n'avait pas toujours le rôle principal, on le remarquait tout de suite Je suis très heureuse de l'avoir vu au théâtre. Terre étrangère reste un moment fort dans ma vie. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Dasola, je m'aperçois après coup que j'ai vu un très grand nombre des films cités dans le billet.
      Et pour le théâtre, je me permets de te citer ci-dessous.
      A bientôt,

      Supprimer
  2. Bel hommage. Allez vite, un nouveau confinement pour voir tous les films non vus où Michel Piccoli était acteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans aller jusque là ;-) il y a de quoi faire aussi bien en films à découvrir qu'à revoir avec grand plaisir.

      Supprimer
  3. Un bel âge pour s'endormir; merci pour tes mots, et cette liste de films dont je n'ai vu que peu. À la télé sans doute prochainement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai tenté quelques rimes avec les titres !

      Supprimer
  4. Présent, impressionnant. Merci de rappeler ces titres, K, et de lui rendre hommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Impressionnant est aussi un des mots, merci !

      Supprimer
  5. Très peu de Piccoli dans ma vie de cinéphile, mais des oeuvres fortes : Sept morts sur ordonnance, La diagonale du fou, chez Ferreri dans le foutral et jouissif "Touche pas à la femme blanche" et la toute dernière fois où je l'ai vu, magistral, c'est dans "Habemus Papam", un autre moment de grande jubilation cinématographique. Une vie d'acteur sacrément bien remplie, la filmo est impressionnante, mais le palmarès théâtral encore plus. Respect !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'ai hélas jamais vu au théâtre, et pour répondre à ton commentaire et à celui plus haut de Dasola, je me permets de renvoyer vers le billet de cette dernière où elle cite certaines pièces. Merci.
      http://dasola.canalblog.com/archives/2020/05/20/38306989.html

      Supprimer
  6. Un immense acteur, capable d'aller dans des choses particulièrement expérimentales comme Dillinger ou encore Themroc, film quasi muet ou les personnages s'expriment en grognant (et où il mange un CRS quand même)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, expérimental radical ce qui rejoint libre et éclectique.

      Supprimer
  7. Il était magistral dans bien des rôles. Pardon, il est magistral! Toujours dans les coeurs des cinéphiles. Bises alpines et belle semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rejoins et mon grand regret c'est le théâtre.
      Bise atlantique.

      Supprimer
  8. une liste impressionnante mais... Y A PLUS DE SUCRE !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vu chers Caphys, j'en attendais pas moins de vous !
      ;-)

      Supprimer
  9. Très belles lignes, avant la liste. Très vraies. Exactes. Emouvantes.
    Je m'aperçois que j'en ai vu plus que je ne pensais... Mais je n'ai pas vu "La poudre d'escampette", pas un chef d'œuvre certes, un petit film sympathique mais excellemment dialogué par Dabadie (lui aussi parti mais partout) et d'une douceur mélancolique qui laisse aujourd'hui comme un doux parfum de regret ...
    https://youtu.be/TZCsVjrJ6wM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Baladine !
      Il est vrai que cette poudre d'escampette ne me dit pas grand chose. Je ne l'ai sans doute pas vu !
      Et pareillement, je me suis surpris à constater que j'avais vu beaucoup plus que je ne pensais !

      Supprimer
  10. Quelle filmographie incroyable.
    Je me permets une petite remarque :
    J'aurai commencé la liste par "Alors, voilà", le titre du premier film qu'il a réalisé. Je trouve que cela s'y prête bieen.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, je suis resté sur l'acteur.
      Merci de rappeler qu'il a aussi réalisé, même peu.

      Supprimer

Publier un commentaire