A vos calculs !


P R O B L E M E

Mardi 8 octobre  



Un robinet coule au large d’Ouessant. 
L’enquête est ouverte à 3h51, le 7 juin. 
Car c’est un crime. C’est une fuite organisée.

L’inspecteur chargé de l’enquête se lève à 6h à Lorient et doit rallier Brest. 

Comme il a été muté récemment dans la région, il prend une carte routière (2 fois 10 plis de 11 par 25 cm) ce qui laisse songeur car il va embarquer dans un sous-marin.
Sachant que le sous-marin mesure 70 m, devra-t-il la replier ?  

Il part à 6h17 en voiture et roule à une vitesse moyenne de 138 km/h.
A 7h02, il est arrêté par les gendarmes à un rond-point qu’il venait de fendre en deux par le milieu. Il montre sa carte (de police, pas la routière) et repart après cet arrêt de 4 minutes 51 secondes. 

Enfin il arrive à Bonport, qui touche Brest. Il peut embarquer.
Installé au poste de commandement il demande un décamètre, un double décimètre et une équerre car il va prendre les premières mesures. 

Il est sur place à 10h42.

Questions 

- Qui a fait le coup ? 
- Situez d’une croix Bonport sur la carte
- Quelle sera l’heure de la basse mer ?
- Le problème de juin sera-t-il résolu avant juillet ?
- Pourquoi n’a-t-on aucune information sur l’équipage du sous-marin ?
- Quel est le lieu de naissance du commandant ?
- Sachant que la fuite a été détectée marée montante, en est-ce vraiment une ?

Commentaires

  1. de source sûre, le 18 joint le Robinet a été arrêté à Varennes.
    Le même jour, le sous marin jaune , car il était jaune, quant à lui coula avec à son bord le commandant Sgt. Pepper's et sa bande des Coeurs Solitaires avec qui il fêtait son anniversaire. Aucun ne manquait à l'appel. Si tous manquent à bord c'est qu'ils sont morts.

    Ils reposent tous les cinq à Séte, ville natale du commandant.

    Le robinet ayant perdu la tête a tari biscotté...plouf plouf

    RépondreSupprimer
  2. C'est l'inspecteur qui a fait le coup. A la vitesse où il roule il avait largement le temps de se recoucher, entre le moment où il a coupé le petit robinet au large Douessan (une circoncision avec grosse fiesta le soir-même) et son retour à Lorient.
    Le sous-marin était resté garé devant le comico. Un flic en soum', quoi de plus naturel ? A l'intérieur, comme toujours, deux keufs récemment mutés du Nord : le commissaire Van der Weyden et l'inspecteur Carpentier, auquel il faut répéter sans cesse : "c'est pas le moment de philosopher, Carpentier." Coin-coin !
    Maintenant, il faut faire une croix sur Bonport, tonnerre de Brest, sur laquelle il pleuvait ce jour-là.
    Quant au commandant, apatride, il a profité de la marée montante pour fuir à son tour.
    Ah, on peut le dire : basse mer en juin, résolution en juillet !



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, certains commentaires montrent qu'il en faut peu pour démarrer au quart de tour ☺

      Supprimer
  3. J’ai trouvé : l’inspecteur s’appelle Laurent !

    RépondreSupprimer
  4. Une précision extraordinaire et des questions qui m'ont fait oublier de fermer le robinet de la cuisine. Maintenant je nage dans mon cerveau insulaire...

    RépondreSupprimer
  5. Réponses
    1. Mais c'est terriblement suspect. Où étiez- vous dans la nuit du 7 juin ?

      Supprimer

Publier un commentaire