Scénario

Après la dernière séance 
nous vous proposons le scénario suivant : 
Cette histoire se déroule un 4 juillet.
Elle fait intervenir un chien riquiqui, une tondeuse, 
un vieil Apache et une reine de beauté







-          Alors ?

-          Pas faciles les négociations.

-          Ah bon ?

-          Ils n’ont pratiquement rien lâché. Pas convaincus. C’est moins « avance sur recettes » que « recul sur pognon » ...

-          Et tout tombe à l’eau ou pas ?

-          Non. J’ai réussi à garder quelques miettes.

-          Raconte !

-          D’abord, Le côté remake ne leur a pas plu.

-          Mais quel remake ?

-          L’arrivée du train en Gare de la Ciotat transposée conquête de l’Ouest. Union Pacific, tu vois l’truc. Et fête de l’Union. Inauguration, un truc géant, mais allégorique aussi, quoi !

-          Pfff

-          Toi, t’es là, tu veux raconter une super histoire, ils n’y croient pas. J’ai senti qu’ils n’avaient pas confiance, qu’ils me sentaient absolument incapable et incompétent pour tout raconter en 50 secondes. Même format que l’original pourtant !

-          Ah, les bœufs ! Alors ça va donner quoi ?

-          Ce sera le 7 mai au lieu du 4 juillet. Moins cher, qu’ils disent, et j’ vois pas pourquoi.

-          Et puis ?

-          Comité d’accueil, Rintintin, trop cher et on n’a pas les droits, on prend Riquiqui alias Rikiki. Pas question non plus de grand express, pas de locomotive, un demi-wagon pourri et là j’ai dit non. Question d’honneur.

-          Oui, je te comprends.

-          Finalement, ce sera une tondeuse.

-         

-          D’occase.

-          Et pour le reste ?

-          La reine de beauté au milieu des majorettes qui fait partie du Comité d’accueil pour inaugurer la ligne, pareil ça a été non, encore pareil, encore trop cher.

-          Du coup tu fais comment ?

-          Ils m’ont filé la Noiraude, une vache recalée du Salon de l’Agriculture.

-          Là, il y a de l’abus.

-          Qu’est-ce que tu veux que je te dise. Ils m’ont quand même dit ok pour le Vieil Apache qui vient manifester « symboliquement » pour la défense des territoires.

-          Ah au moins, t’as pas lâché !

-          Oh, presque, ce sera juste une pancarte avec une tête d’indien peinte, qu’agiteront deux ou trois « manifestants ». Je ne sais pas trop où les placer dans la scène. Parce que…

-          Oui ?

-          J’ retrouve pas bien mon scénario original, si tu veux... Avec le bruit d’un train en fond sonore, je montre - juste à côté d’un pré avec la Noiraude qui broute tranquille - une tondeuse pilotée par un vieux jardinier aux ancêtres indiens, poursuivi par Rikiki. Les spectateurs, ça pourrait bien leur passer au-dessus … non ?


Commentaires

  1. Est-ce que la tondeuse sifflera trois fois?
    Fumeux à souhait ton scénar.

    RépondreSupprimer
  2. Suis pas sûr que la Noireaude broute tranquille avec le boucan de la loco, la tondeuse et ce cabot qui n'arrête pas d'aboyer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. heureusement, le film est muet et la vache est sourde.

      Supprimer
  3. Une mise en scène à laquelle il fallait penser ;)

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire