TEST 8/18

 

Commentaires

  1. Dans la famille des poètes chiliens, je ne connaissais pas cet anti-Neruda.Encore quelqu'un à inviter sur ma table de chevet ;-)
    la mort serait-elle l' antipoèsie absolue ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu l'as dit, anti-Neruda, une belle alternative.Qui m'a attiré !

      Supprimer
  2. Réponses
    1. J'apprécie particulièrement le grinçant "narcisse qui aime tout le monde" !!!

      Supprimer
  3. Ah, oui, il est fantastique cet anti-poème de Nicanor! Déjà sur mon blog celui-ci, il en faudrait plus de lui.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connais pas très bien l'oeuvre de ce grand auteur chilien mort à 103 ans. Ce texte m'évoque un peu Jacques Prévert, peut être dans cette utilisation de phrase simple, et finalement si poétique parce que la poésie réside dans de petits riens qui font un grand tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime son approche franchement pas académique, qui désacralise, ne fige pas et met de la vie.

      Supprimer
  5. Je n'imagine pas un poète endormi sur une chaise, mais je n'imagine pas non plus un villageois de Santiago du Chili. Profitant de l'absence de défunt, je mets un cierge de plus à la chapelle ardente. espérant bien ainsi contribuer au mystère de la poésie ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je les imagine bien et les incorpore totalement au fameux mystère !

      Supprimer
  6. Selon Ferré, l'anti-poète serait le dactylographe...
    La Taulière

    RépondreSupprimer
  7. L'ennemi de tous les tests ?
    Une tasse de thé dans la tempête ?

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire