From "The Roses"



Si on reprend les 5 premiers albums de la très grande Joni Mitchell :

1968 : Song to a Seagull
1969 : Clouds
1970 : Ladies of the Canyon
1971 : Blue
1972 : For the Roses

on ne peut qu'être impressionné par le nombre de pépites incroyables qu'ils renferment. 
Je vous les conseille tous sans barguigner. 
Et s'ils étaient seuls ! 
Non, si la discographie a connu un creux dans les années 80, en revanche je tiens celui de 1994 Turbulent Indigo pour un de ces meilleurs disques. 
Passerelles, croisements,  Joni Mitchell -génération oblige- a côtoyé Crosby, Stills, Nash, Young mais aussi plus tard quelques pointures du jazz comme Jaco Pastorius et l'un de mes héros Wayne Shorter.

Dans les années 2000, beaucoup de compilations certes, des coffrets, dont Travelogue (symphonique) des hommages - avec toujours le risque d'une momification rampante que je redoute toujours comme la peste pour les artistes que j'aime.
Pas là, pas elle. Travelogue double album avec orchestre et musiciens de jazz, ça marche. 
Parce que les morceaux sont exceptionnels.
Elle a donc réussi partiellement à échapper à un côté académique et confit, j'en veux pour preuve notamment cette version revisitée (en 2000) d'un de ses "standards" Both Sides Now d'une intensité, d'une émotion impressionnantes et ravageuses. 
Un sommet.




  

Commentaires

  1. Voici une chanteuse qui m'était inconnue mais que j'ai écoutée. Je n'ai pas votre enthousiasme, mais sa voix est intéressante.

    RépondreSupprimer
  2. Tout comme Anonyme, je ne connaissais pas Joni MItchell. Cette version revisitée est superbe, je m'en vais explorer d'autres chansons, albums. Merci K:

    RépondreSupprimer
  3. Ce Both sides now est toujours bien présent à mes oreilles. Je viens de finir la bio de I'm your man où elle apparait beaucoup aux côtés de Leonard Cohen. C'était l'époque des quatre grandes J. Jopab Baez, Judy Collins, Janis Ian et Joni Mitchell. C'était aussi... mes 18 ans.

    RépondreSupprimer
  4. Une voix que je n'ai plus entendue depuis trop longtemps, merci, K.
    Cette interprétation de Both Sides Now est bouleversante d'émotion retenue et partagée.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire