Forever...

Avec lui, c'est comme si j'étais tombé dedans tout petit.
Il est toujours là.
Il revient, en solo, acoustique ou en groupe, bruyant,electrifié et ...crazy !
Découvert courant des années 70, je n'ose pas compter le nombre d'albums que j'ai dans l'étagère.

Tendresses particulières du côté de ces albums...
Live at Massey Hall enregistré en 1971,
Harvest,
Zuma,
After The Gold Rush ...


En un mot, pour moi, s'il y a un "Taulier", c'est vraiment lui !




Commentaires

  1. Malheureusement pas trop bien équipée ici pour écouter de la musique mais quelque chose me froisse les oreilles dans les aïgus de la voix (la 2ème surtout). Pas un coup de coeur donc et j'ajoute que Young ne fait pas partie de mon bagage musical, mais respect, of course, pour ce partage.
    Du coup, je me pose cette question: si j'avais un taulier, ce serait qui ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est aussi pour ça que je l'aime Young, les imperfections ,les approximations dans la voix, le côté brut,les défauts !
      Musicalement la perfection a bel et bien fini par m'ennuyer.

      Supprimer
  2. Guitare et voix perchée, il dure le "Forever young".

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup Neil Young, mais je ne l'ai connu qu'à un âge très avancé ;) Merci pour ces deux vidéos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A ce propos, je verrai un concert courant novembre titré Harvest !
      Projet d'un trio que voici :

      Harvest restera pour tout le monde un des plus beaux albums de Neil Young, le firmament de la folk américaine. Cette nouvelle formation du Tricollectif s’empare du monument pour le détricoter, le déstructurer. Certains crieront au loup, d’autres y trouveront du génie. En tout cas avec un peu d’artifice, un peu d’humour, et beaucoup de bienveillance, le trio propose une relecture singulière de ce disque sous forme d’émanations, d’évocations, de suggestions, tout en poésie.
      Avec...

      Guillaume Aknine : guitare acoustique, banjo, harmonica, direction artistique / Jean-Brice Godet : clarinettes, harmonica, guitare, radio /
      Jean Dousteyssier : clarinettes, harmonica, guitare

      Supprimer
  4. Je crois aussi avoir tous ces disques, mais comme il y a un bon temps que je ne l'écoute, plaisir, grand plaisir ce soir, gracias!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Impressionnant, avoir tous ses disques ça doit être quelque chose, dans une discographie proliférante !
      Réécoute, oui !

      Supprimer
  5. Bien sûr l'un des tauliers. Il a fait énormément de disques et pourtant il me semble que comme pour Dylan on en revient toujours à ses enregistrements des seventies. A mon âge, Presque le sien, c'est assez normal, mais je crois que c'est un peu pareil pour les plus jeunes. Qu'en penses-tu? C'est moins le cas pour Springsteen qui est apparu un peu plus tard. Merci pour The Loner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'âge, il chantait déjà à 25 ans I'm getting old !!!
      Oh, d'accord avec ça, comme si les 70s étaient les fondations, tout vient de là, lui aussi s'appuie dessus,il ne fait que développer, compléter, et nous on y revient toujours.
      *
      Springsteen je le connais beaucoup moins, moins d'appétence, et il y a un laps de 10 ans à peu près, question génération.

      Supprimer

Publier un commentaire