lundi 12 mars 2018

Jour 5



8 commentaires:

  1. bien sympathique, cette langue qui rêve en rêve...

    RépondreSupprimer
  2. La langue qui rêve et part au-delà des frontières...
    J'ai bien aimé l'accroche... mais ensuite je ne vibre pas sur ce texte... mais c'est peut-être de ma faute...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh non, pas de "culpabilisation " 😉
      Pour moi cela déroule, s'écoule plus que cela ne vibre.

      Supprimer
  3. Chouette poème encore une fois ! De grandes résonances avec Paul Celan, magnifique extrait qui donne envie de découvrir le recueil. Au passage j'ai révisé ma géographie parce que la Carinthie, là sur le coup... Quel beau printemps chez Mr K ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, partner 😉 et merci !
      J'aime varier les registres, les approches, les tonalités... J'essaie !

      Supprimer
  4. Lu à voix haute, un bien beau rythme qui s'élève souple et léger...merci

    RépondreSupprimer
  5. Ah tu as réagi sur le rythme aussi 😉

    RépondreSupprimer