La chanson imaginaire- 2


Commentaires

  1. On n'oublie rien de rien, et votre chanson imaginaire est là pour nous le signifier. "Rêver un impossible rêve" devrait être notre leitmotiv ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est bien pour cela que je l'ai écrit là, et un peu gros !!!

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Je veux qu'on rie, je veux qu'on danse
      Je veux qu'on s'amuse comme des fous
      Je veux qu'on rie, je veux qu'on danse
      etc

      Supprimer
  3. De Belonzio à Vesoul, en passant par Bruxelles et Lepante...
    Salut au Grand Jacques !

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir K, cela restera le regret de ma vie. De ne pas avoir été assez vieille pour voir Brel sur scène. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les entretiens qu'il donnait à cette épooue m'ont toujours impressionné par leur intensité, bien loin de l'eau tiédasse qui semble devenue la "norme" aujourd'hui...

      Supprimer
  5. Des paroles qu'on connaît par cœur,
    qu'on bruxelles en chœur.
    Qu'on aime retrouver ici,
    de toutes les couleurs.
    Merci K.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne pas s'en lasser.
      Et d'ailleurs on ne s'en lasse pas !

      Supprimer
  6. Quel beau montage aux couleurs de Brel, merci K !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tania, ravi que tu apprécies et d'autres univers -chut, top secret - viendront sur ce mode-là !

      Supprimer
  7. Tu nous as apporté des bonbons :)
    La Taulière

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme chacun sait, les fleurs étant périssables, avais-je le choix ?
      ;-)

      Supprimer

Publier un commentaire