samedi 9 septembre 2017

Prévisions et dialogues



Grenouille imprévisible
L’échelle, oh !
Lécher l’eau ?
L’échelle, haut,
Haut ? mais il pleut
Mais t’es haut !
Mais c’est bas dit le chat  
Elliuonerg
c’est l’inverse !
Tête en bas t’es en haut ?
Mais, tes sauts ?
Mais c’est sot,  grenouille
Oh, grenouille ?
Ogre ! Nouille !
L’échelle ô grenouille
Pas en haut
Pour le chat
c’échelon la météo
Laissons le chat  
C’est entendu
Lécher l’oreille
(L’échelle haut ! raille le chat)
C’est chez le chat lécher
Laissez, c’est chez le chat
Laissez…
Le chat replie ses ailes et plonge dans le bocal

Sachez laisser sécher le chat  

12 commentaires:

  1. Mets tes haut au beau fixe !
    merci pour tes prévisions loufouques en ces temps de rentrée se rappeler que chat échaudé craint l'eau froide, plouf! plouf!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Loufoques,grenouille et chat, ça fait de la ménagerie !
      Et pour l'eau froide, Chat va mieux en le disant.

      Supprimer
  2. Un petit bijou cette drôle de fable ! Ch'a m'a plu (quoi, j'ai dit pleuvoir?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, et tiens, comme je sais que tu aimes bien connaître les méandres qui ont conduit au billet, figure-toi que j'avais des idées de haïkus que j'ai finalement regroupées en une, ensuite j'ai un peu développé en pensant aussi bien à Tardieu qu'à Prévert.

      Supprimer
  3. Elliuonerg ! Un des jeux préférés de mon enfance, pendant les longs trajets en voiture et en famille.
    Snoitatulas, Ainat

    RépondreSupprimer
  4. Me rappelle cette vieille chanson, des frères Jacques... j'ignore pourquoi señor K mais c'est comme ça.

    "Le médium était concentré
    L'assistance était convulsée
    La table soudain, a remué
    Et l'esprit frappeur a frappé.

    C'n'est qu'le p'tit bout d'la queue du chat
    Qui vous électrise,
    C'n'est qu'le p'tit bout d'la queue du chat
    Qui a fait c'bruit là.
    Non, l'esprit n'est pas encor' là
    Unissons nos fluides
    Et recommençons nos ébats
    Que le chat gâcha.(...)"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un côté imprévisible peut-être !
      ;-)

      Supprimer
    2. Ha ! Génial ! Elle a bercé mon enfance, et je retrouve et fredonne la mélodie en lisant ces paroles drolatiques, j'ai adoré cette chanson...
      La Taulière de l'Appentis Saucier

      Supprimer
    3. Taulière 1 > Je vais aller la réécouter !

      Supprimer
    4. Taulière 2 > la météo m'y invita ces derniers jours... Pas besoin de chercher plus loin !

      Supprimer