jeudi 18 mai 2017

Les temps qui



Par les temps qui courent,
On aimerait qu’ils trottinent
Se gardent d’accélérer
Comme pour se carapater
Particules empoussiérées secouées
En partance pour cavaler

Par les temps qui courent
On verrait d’un drôle d’œil
Que les secondes prennent leurs jambes
À l’heure coup d’horloge
Et courent les rues
Comme les dératés pour finir premiers

Par les temps qui courent,
Si les aiguilles des montres piquent un cent mètre
Qu’elles le rendent
On comprendrait mal
Qu’un vent violent fende l’air
Et se propage vif comme une rumeur

Par les temps qui courent,
Non le temps qui passe
Va déjà bon train
Il se rue dans l’étang dans les champs 
Il piétine la sieste des vaches
Charente et Poitou qui s’ébrouent 

Par les temps qui courent,
Que le quart d’heure qui vient
Prenne son temps
Qu’il ne presse pas le pas
Et les chronomètres pourront marquer
Un temps d’arrêt

Par les temps qui courent,
Que le calendrier qui file se défile
D’une maille à l’envers sans maille à partir,
Cotte rouillant le cliquetis du réveil 
Et que les minuteurs en prennent
De la graine de papillon

Par les temps qui courent,
C’est pas le moment de se précipiter 
Comme des détraqués
Que les cadrans solaires n’en prennent pas ombrage
Et planquez les horloges atomiques
De toute manière, on sera à l’heure

Par les temps qui courent,
Partons à pied pour gambader légers dans le frais serpolet
Plutôt tracer sans trisser quelques instants profonds
S’élancer résolument dans la lenteur dilatée
L’avenir est de sable
Brins à cueillir grain à grain

8 commentaires:

  1. On sait bien que les temps qui courent ne seront pas à l'heure. Alors à quoi bon... plutôt, c'est ça, gambader dans le serpolet.

    RépondreSupprimer
  2. Comme le cadran solaire, rester dans l'imprécis et se taire sous les cieux nuageux.
    Bel hymne à la lenteur señor K:

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'heure exquise, lente heure ☺

      Supprimer
  3. Sur les chemins tracés, prendre le temps de rebrousser. Prendre le temps et ne pas le rendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, s'y rendre ne nous était pas compté ...

      Supprimer
  4. Le temps qui court est il parti à temps? Enlaçons nous dans la lenteur du jour



    NB:
    initialement publié le 21 mai 2017 à 10:25
    Un bout de phrase tout en bas a été "nettoyé" pour restitution me semble-t-il de l'intention finale de l'auteur (!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que les méandres du temps nous délassent ☺

      Supprimer