Fuligineux

 Bonjour à tous, merci de nous rejoindre pour suivre en direct notre rendez-vous hebdomadaire annuel de décryptage ondulatoire.

-Nous recevons aujourd’hui un expert, monsieur Guy Lantneuf.  

-Bonjour et merci de me recevoir.

-Première question, début 2022 oblige, quelles sont les perspectives, dites- nous ?

-Il faudrait d’abord, soyons volontaristes, retrouver la joie. Toutes les analyses vont dans ce sens, y compris les tests.

- Mais la joie, ça ne se décrète pas, Monsieur Lantneuf ?

- Non, bien sûr, quoique mon chien battait fort de la queue hier matin, mais les analyses, les tests indiquent que c’est le seul moyen de relancer la prospérité. 

- Pouvez-vous développer, cher Guy ?

- Hé bien les analyses et les tests ont d’abord ciblé la prospération, une sorte d’approchant ou de variant de la prospérité, et on s’est vite rendu compte qu’il y avait des biais, un problème de calcul. La joie, présente à l’état de traces dans les échantillons de neurasthéniques, était par contre beaucoup plus facile à retrouver dans les échantillons double placebo (aveugles ou sourds) chez les guéris qui, eux, ont une tendance à jubiler. Certes, mais tout bas.

-Et Dieu dans tout ça ?

- Pardon  ?

(Court instant de flottement, bruit de feuilles de papier, )

-Excusez-moi un petit mélange dans les fiches, celle-ci était pour Marlène Chépa. On a oublié de lui envoyer avant.

-Mais je vous en prie !

-Merci. Reprenons : que peuvent-nous apporter cette joie et cette prospérité retrouvées ?

-Tout va s’enclencher, ce sera la porte ouverte à la solidarité qui suivra la piste de la prospérité. Je le sais j’ai été éclaireur la nuit.  

- Facile à dire, mais sera-ce facile à faire, « pousser cette porte » je veux dire, cher M. Lantneuf ?

- Ben oui, il n’y pas de clé.

-Très bien ! Et dîtes-moi, ou plutôt dîtes-nous car il est certain que nos chers téléspectateurs ont la même interrogation, il n’y a aucun risque de solidaritude ?

- Non, la solidaritude a été éradiquée il y a huit mois, un long combat engagé depuis 2007. Ces derniers mois ont été décisifs, on a été super sur les livraisons de casques, et de plus les gens ont pu les garder pour leurs vélos.

- Impressionnant. Donc pour vous, cher Guy, en résumé les indicateurs sont au vert ?

- Oui, aucun élément parasite ne vient contrecarrer cette thèse.

- Pour autant, et ce sera mon avant-dernière question, ne courez-vous pas le risque de sombrer dans le sérénitisme ?

- Aucunement. S’il n’a pas été éradiqué, nous avons un système de stages en mer qui permet de comprendre et de bien différencier sérénitisme et sérénité. Les résultats sont excellents, des taux de réussite (rien à voir avec le réussisme) jamais vus, on a droit à 10 % de pertes, on coche toutes les cases.

- Par conséquent, les vœux de nouvelle année tombent sous le sens, selon vous Monsieur Lantneuf ? Atchoum.

- A vos souhaits !

- Merci Guy, c’était donc un entretien exclusif avec M. Guy Lantneuf, directeur adjoint du secrétariat exécutif du cabinet des services solidaires rattachés à la section B du bureau C11 de l’autorité de gestion du comité d’organisation interne niveau 3 et de contrôle administratif de la sous-commission auxiliaire chargée des affaires subsidiaires des célébrations en plein air par temps maussade.

Nous vous souhaitons une excellente année. Rendez-vous le mois prochain avec l’inventeur du grille-pain mou.

 

 

Merci à MG pour une part d’inspiration !

Diffractions revient la prochaine fois.

 

Commentaires

  1. Un rendez-vous qui nous pousse à nous poser des questions sur... les perspectives, les variants et Dieu. Merci.
    La solidaritude est remplacée par la "tristitude", peut-être ?
    Ce Guy L, au poste fort convoité, j'en suis sûre, a un talent certain !

    RépondreSupprimer
  2. Ha ha ha !!! Guérie par le rire et conquise par M. Lantneuf et son bureau sur-sousbsidiaire :))
    Taulière hilare

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Son poste est convoité, je pense qu'il brouille les pistes afin de ne pas être repéré dans les bâtiments ;-)

      Supprimer
  3. Une petite interview de Marlène Chépa à suivre peut-être un jour ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez Diffractions, on ne s'interdit rien, notamment essayer de maintenir un certain niveau. CQFD ?

      Supprimer
  4. Ayant raté le billet "bon voeux" (désolée), je découvre avec grand intérêt ceux de l'hebdomadaire annuel, et me voilà rassurée pour 2022 par un ex-éclaireur de nuit :-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire