S comme...Sable



Souquer ferme
Pour échapper aux pirates de la mer
Attaquer la falaise
Oublier le bruit des vagues
Échouer là

Rose des vents de sable
Qui mène en bateau  
Débarquement immédiat
Se retrouver sur le sable
Cale sèche

Coup sur la calebasse
Mais que diable allait-il faire ?
Ermenonville vous m’entendez ?
Maman, où sont les p’tits qui vont sur l’eau
Raconte-moi

Cette mer vidée d’un sablier géant
Grain par grain
Le bois qui frotte
Rien

Découvrir l’amnésique
Échouer là

Commentaires

  1. Au-delà de la beauté de l'image et surtout, de celle du poème, parfaite adéquation hélas avec la situation du monde asteure...
    Taulière désabusée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des croisements entre situations, idées, traitement, inspiration...
      Merci.

      Supprimer
  2. Joliment construit. Nous voici au royaume de la métaphore.
    Quant au sable, il me semble que parfois il cache des paysages étonnants qui pourraient nous conduire à voyager ailleurs... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne va pas pour autant rendre notre sablier ;-)

      Supprimer
  3. hé ho captain K t'aurais pas un peu le cœur à marée basse? ;-)
    un bien belle cargaison d'images échouée là sous nos yeux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La marée ça va ça vient, c'est à ça qu'on la reconnaît. Un peu comme l'inspiration (un bien grand mot en l'occurrence)et un tas d'autres choses.
      Merci.

      Supprimer
  4. Les marées ont cela de bon, leur obstination à remettre à flot les échoués.
    Vraiment très beau ton poème imagé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une piste que je vais ou creuser ou arpenter ou les deux, cette association image/texte.
      Et merci.

      Supprimer
  5. Le sable, ça gratte. :-) S comme stupidité des commentaires de Dédé. Ne m'en veux pas. Mais sans rire, quel beau poème qui nous mène en bateau. ;-) Bises alpines.

    RépondreSupprimer
  6. Je suis en totale admiration devant ceux qui font œuvre de poésie, tant par la photo que par les mots. C'est prenant, on embarque comme dans un rêve, et pourtant c'est la réalité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette photo est libre de droits, il en existe de très réussies sur le site pixabay. Il faut farfouiller un peu. Qu'on se le dise !!!
      Embarquons !

      Supprimer

Publier un commentaire