Printemps des poètes







Commentaires

  1. Un très beau texte, merci de l'avoir mis en ligne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci chère Ghislaine. Comme pour le tirer de l'oubli...
      A bientôt !

      Supprimer
  2. La paix... une denrée fluctuante sur les étals des magasins de notre humanité. Bises alpines...de loin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De loin, de loin, comme d'habitude non ?
      😉

      Supprimer
  3. Il apaise ce poème, par ces temps de guerre, dixit celui qui est à la tête de l'état. Moi j'aurais plutôt dit temps de lutte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Guerre, moulintets et effets de manche. Sans surprise. Pourquoi pas pandémie ?

      Luttes, tu as raison, et quelque chose me fait penser qu'elles ne font que commencer...
      Merci de ton passage écrit !

      Supprimer
  4. Une incantation aux accents de Brigitte fontaine...difficile combat que celui pour la paix...avec soi même. Que recouvre vraiment ce mot ? Quels actes ? Quels pardons ? Ne faut il pas aller au bout d'une révolte ou d'un combat avant de trouver la paix ? Cela dit je suis une personne pacifiste qui a grandi dans une culture où la première chose que l'on souhaite à son voisin est la paix et la santé. Pace é salute...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lorsque je me suis mis en quête de textes ou chansons pour le printemps des poètes, j'ai cherché du côté de Brigitte Fontaine, avant d'arrêter ce choix d'aujourd'hui, parce que Catherine Ribeiro a eu le courage de la marge, et qu'en plus elle ne va pas très bien ces temps-ci...
      Merci pour ton questionnement, productif, et pace é salute 😉

      Supprimer
  5. Magnifique et apaisant. Merci K

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire