Arrêt sur images


De ma place, 
Il y a des hauts et des bas
Les bas sont là qu’on ne voit pas
Rien n’est coupé
Les hauts ont des cimes plus ou moins huppées
Improbable canopée
Il y a quelques belles forêts et certaines bandes décimées
Des espaces clairsemés côtoient d’inextricables broussailles
Teintées de blanc de gris, tons clairs qu’on devine
plus qu’on ne les distingue dans cette pénombre minutieuse
où l’on se voit à demi-mots  
D’autres boucles, sombres, plus ou moins spiralées
On dirait des épis de blé
Raideurs rebelles -mais est-ce sûr ? -  
Qui n’auront pas à se dresser   
Têtes penchées relevées vers le haut
Inclinées d’un côté, vers quoi, vers qui   
Parfois une main passe
Qui endigue on ne sait quelle vague   
Toutes les têtes dépassent
Les sons cessent
Ultimes grincements puis noir
Le film peut commencer   

Commentaires

  1. Vu la blancheur de la canopée et donc l'âge des spectateurs je me demande bien de quel film il s'agit :-)
    La Vérité, peut-être...pour y applaudir une vieille dame du cinéma français ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien essayé ... mais tu ne pouvais savoir que la "grande dame du cinéma français" n'est vraiment pas notre tasse de thé !
      En fait, c'était la dernière séance de projection de Gloria Mundi de Guédiguian, à un horaire ( tout début d'après-midi) peut être un peu exotique pour des générations moins chenues !
      ;-)

      Supprimer
  2. Quel que soit le film, le spectacle est toujours dans la salle et il est fort bien croqué !
    La Taulière qui sourit à cette vision maintes fois observée, en effet...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Idée de texte qui m'est venue dans les quelques minutes précédant la projection.

      Supprimer
  3. Souvent, on peut être spectateurs des autres spectateurs mais il ne faut pas oublier de regarder aussi le film. ;-) Bises alpines et belle fin de dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le spectateur du spectateur du spectateur comprendra-t-il le film ?
      ;-)

      Supprimer
  4. Dorénavant le ferai plus attention aux au public des cinémas, mais je sais déjà qu'il y a plus de gens de plus de 50ans que de jeunes.
    Tu as tout vu, joli texte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh là là, je suis désolée pour les erreurs de frappe, de distraction...

      Supprimer
    2. >Parfois, l'attention est mobilisée, sans qu'on y prenne garde !!!
      >Cela peut arriver, parfois je suis piégé par des variations de débit dans la connexion !

      Supprimer
  5. Une bien étrange séance pour moi, car mon angle de vision est très différent du votre. J'ai apprécié votre texte et j'ai voyagé dans la salle, autrement.

    RépondreSupprimer
  6. Bandes décimées ! Excellent !!

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire