Nous


L’âge avance
Le temps passe
En un tour de passe-passe  
Demain c’est déjà hier
Inversion circulaire
Une fois parent
Un jour une lampe s’allume dans le fond
Te voilà sur le front
Parent de tes parents
Tout devient apparent
Les ne pas les ne plus
Renoncer sur le fil du temps
A ce qui ne se peut plus  
Une vie maquette 
en réduction
   
Tu es venu enfant
Tu pars en parent
Tu pars en rempart
Qui cache le temps
Qui nous troue de part en part   
Car tout semble s’inverser
Dans la courbe du temps
Il n’est sans doute pas si loin
«l’avant-longtemps »
Et soudain tes enfants
Deviennent tes parents.  

Commentaires

  1. Des mots en assonances qui donnent joliment le ton et le rythme de notre passe-âge sur terre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jolie trouvaille aussi de votre cru, chère Ghislaine !

      Supprimer
  2. ... Et qui s'accordent joliment avec la météo du jour :)
    Taulière sous la pluie !

    RépondreSupprimer
  3. Tout devient apparent
    et si tu n'es pas parent
    de qui devenir l'enfant ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si tu n'es pas parent
      Non pas apparent mais espérant
      Le coeur remplacera le sang.

      Supprimer

Publier un commentaire