Locutions improbables

Quelques locutions introuvables, une contrainte oulipienne, que j'ai mise à ma main, expliquée ici.



Mettre la charrue à son cou : présumer de ses forces.

Jeter sa rancune dans le même panier : ne pas savoir trier.

Jeter sa rancune à l’oreille : révéler discrètement qu’on tire un trait.  

Jeter sa rancune chez les Grecs : mettre un terme aux piles.

Jeter sa rancune par les fenêtres : changer d’air.

Aller se faire voir dans une botte de foin : être pris pour un âne.

Aller se faire voir comme le loup blanc : tenter d’être reconnu.   

Aller se faire voir dans le même panier : être ramassé par les flics

Aller se faire voir comme de l’eau de roche :  se faire clairement jeter.

Aller se faire voir chez les bœufs : avoir un plan B quand les Grecs sont déjà pris.

Prendre ses jambes à ses trousses : se poursuivre soi-même à la course.

Prendre ses jambes derrière la tête : faire une cascade qui tourne mal.

Avoir une idée en Espagne : être inspiré, tiré par la Manche.  

Ne pas attacher son chien avec de la semoule :  finir son couscous.

Avoir la puce dans le placard : déposer son téléphone mobile sur une étagère

Avoir le cœur à l’oreille : être mal foutu

Avoir le beurre et l’argent des épinards : ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier

Avoir la puce à l’ouvrage : se faire bouffer les jambes.

Voir Naples et d’eau fraîche : se désaltérer en bonne Campanie.   

Vivre d’amour et mourir :  respecter les priorités.

Pousser mémé dans une botte de foin : chercher l’aiguille de sa seringue hypodermique.  

Pousser mémé dans les épinards : utiliser les cendres de l’aïeule comme fertilisant.

Prendre ses désirs pour la poudre d’escampette : croire qu'on va pouvoir échapper à une réunion.

En avoir gros avec des saucisses : en vouloir à Strasbourg ou être désespéré à Francfort.

Mentir comme une peau de chagrin : être de plus en plus honnête.

Faire dresser les cheveux comme une vache espagnole :  olé !

Pédaler dans la saucisse : faire du vélo avec des boyaux de récupération .

Avoir un cadavre comme un cheveu sur la soupe : repérer une mouche morte dans le potage.

Avoir un cadavre sans casser les œufs :  autopsier une poule délicatement.

Ne pas avoir les yeux de la tête : être insolvable.

Parler français en face des trous : respecter les temps de parole.

Bâtir des châteaux dans le placard : être puni de bac à sable.

+
contributions
Pleurer comme Proust : Etre triste parce que Madeleine a raté le tram trente-trois.
(c) Paula *

Avoir du cœur à l'à-propos (bénéficier d'un dépistage cardio-vasculaire)
(c) La Taulière
 

Commentaires

  1. Eh bien, les mots sont créatifs, ici. En voyant cette phrase" Vivre d’amour et mourir : respecter les priorités", je me suis dit - je suis malveillante bien sûr - que je souhaiterais que certains hommes politiques soient sous la coupe de ce "dicton" ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est juste qu'ils sont un peu énervants non ?
      ;-)

      Supprimer
  2. Pleurer comme Proust : Etre triste parce que Madeleine a raté le tram trente-trois

    RépondreSupprimer
  3. C'est imagé à souhait au point que si je dessinais mieux...images en tête, loufoques, merciiii!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une idée intéressante qui ne m'avait pas effleuré !

      Supprimer
  4. C’est excellent ! J’affectionne tout particulièrement celui sur la Grèce !

    RépondreSupprimer
  5. Mission quasi impossible de choisir mes préférés !! Tout de même, gros ha ha ha pour les Grecs et les piles, pour le puni de bac à sable, la cascade ratée (et on imagine les conséquences), le pédalage dans la saucisse, et le simplissime mais toujours efficace dépôt du téléphone sur l'étagère :))
    C'est ce qui s'appelle avoir du coeur à l'à-propos (bénéficier d'un dépistage cardio-vasculaire) et... ne pas manquer d'ouvrage !
    Taulière hilare

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et j'incorpore ta contribution, comme celle de aula d'ailleurs !

      Supprimer

Publier un commentaire