Ne pas grimacer

Un peu de lecture au coin du feu à l'image du singe qui semble bien paisible.  
Que vous fassiez le singe, que vous racontiez son histoire en prose ou en vers






Le singe aimait les livres,
Les livres le lui rendaient bien
Quand il se rendait à la bibliothèque
Ils se mettaient en quatre
À plus d’un titre

Le singe aimait les livres
Il avait tout compris, le plaisantin
A la bibliothèque il faisait son malin
« Ah tiens voilà où sont passés mes arbres,
En tranches avec de nouvelles feuilles ! »

Le signe aimait les livres
Notre quadrumane appréciait les mémoires d’un âne
Frémissait devant le chien des Baskerville
Laissait les vipères au loin
Préférant les sourires et les hommes

Le singe aimait les livres
Et en vrai il savait
Qu’en toute chose il faut considérer la fin
Que le mieux est l’ennemi du bien
Et surtout qu’il ne fallait pas tirer sur l’oiseau moqueur

Le singe aimait les livres
il ne se mélangeait plus  
Avec les singes promptus
Avec les chiens panzés
Et les poneys de singe

Le singe aimait les livres
C’est sa maman qui était trop contente
Elle avait son singe sage en famille
Plongé comme une éponge
Dans les livres et les songes  

Le singe aimait les livres
Il tirait les couvertures à lui
Toujours les mains dans les poches
Son préféré c’était
La planète des hommes



Commentaires

  1. Une vie de singe, le rêve ! Car en toute chose il faut considérer la fin et les couvertures ; et la vie prend ainsi un chemin tranquille.

    RépondreSupprimer
  2. Oh, quelle belle grimace maline MisterK ! Parole de singe, expression du signe ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Monkey business comme diraient les Marx brothers.

      Supprimer
  3. Et une fois, le singe a regardé un film "2001, l'Odyssée de l'espace" et il a voulu devenir acteur sur une musique de Strauss.

    RépondreSupprimer
  4. à malin, malin et demi comme un singe

    RépondreSupprimer
  5. A la fenêtre d un train
    Remontant le Yang-tsé-kiang
    il Rêvasse .
    c est un singe. En hiver.
    Autre saison. Autre langue

    RépondreSupprimer
  6. Oh que j'aime ce billet simiesque et littéraire :) Bien joué, bien mis en paroles, la musique on l'imagine :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Edmée. A ta lecture, je vois que le côté possible chanson ne m'avait pas effleuré !

      Supprimer

Publier un commentaire