A supposer - solo !

Lorsqu'il y a quelques mois 
nous nous sommes mis d'accord avec la Taulière 
(je vous rappelle qu'elle est toujours hautement, opportunément et plus que jamais lisible ICI
sur les déclencheurs de cette série d'A SUPPOSER 
qui seraient traités par le Duo des Pyramides, 
j'avais pour ma part, une fois les thèmes communs retenus,
décrété que je traiterai en solo ce qui resterait sur le carreau  de la salle de montage. 

En voici deux aujourd'hui , en attendant que le Duo revienne en décembre !




·        K
A supposer que les échiquiers comptent 65 cases, ladite soixante-cinquième bouleverserait-elle la configuration de l’échiquier, un 5 X 13 par exemple dont il faudrait savoir si on l’utilise en largeur ou en longueur pour disposer les pièces, ce qui pourrait mettre en question le nombre actuel des 16 pièces et pions de chaque camp, à ajouter ou à retrancher et combien, faire du neuf ou créer des doublons, deux rois quel bazar,  ou des triplons, le cavalier supplémentaire me plairait assez de ce point de vue,  ou un fou - vous connaissez l'adage plus on est de fous etc. - ah, épineuse question… à moins bien sûr que pour des raisons de standardisation 8 par 8 on ne bouleverse donc rien, qu’on se contente petit bras de partager une des cases existantes en deux, encore faudrait-il savoir laquelle ce qui n’est finalement que billevesée car la question principale me semble-t-il serait de trancher à propos de cette soixante-cinquième case : serait-elle, vaste réflexion, blanche ou noire ?



·        K
A supposer que John Lennon n’ait pas été assassiné,
il ne serait peut-être pas encore mort, même si passablement âgé et peut-être aurait-il largué définitivement Yoko Ono, même si cela ne nous regarde pas, à moins qu’elle n’ait été assassinée elle aussi, peut-être aurait-il résisté à la tentation rémunératrice de dix-sept reformations des Beatles, toutes argumentées selon le schéma marketing story telling qu’ils auraient eu encore des choses à dire, que l’étincelle était toujours là, que c’était une évidence et pas du tout un bizness spécial nostalgie, ou bien il aurait changé de vie, mais sans pour autant mourir, bien sûr, peut-être qu’il aurait imaginé que nous pourrions tous vivre en paix, qu’on aurait été nombreux à le rejoindre, que ça n’aurait pas marché et qu’on lui aurait finalement dit John, même si tu n’es pas le seul, tu n’es qu’un rêveur...

Commentaires

  1. K n° 3: à supposer que je passe ici
    qui ne connais pas le nombre de cases d'un échiquier et qui n'ai compté le nombre de pièces d'un jeu que sur un vide-grenier pour m'assurer que le jeu était complet,
    à supposer que je n'aurai pas réclamé où étaient passés les valets
    et que je ne manifeste pas contre la reine de coeur qui voulait que soit repeinte la chevelure de Lennon en rouge,
    à supposer qu'avec tout ça je me trouve sur la case 65, déguisée en cheval? L'alternative entre noire et blanche manquant de swing (à supposer que ça existe déjà) que serai-je supposée faire sinon agrandir le plan de jeu ?

    RépondreSupprimer
  2. La soixante-cinquième case de l'échiquier, c'est "Imagine".
    ;-)

    RépondreSupprimer
  3. A supposer qu'il ait manqué une case à John Lennon, y aurait-il un lien avec Lucy in the Sky with Diamonds ?
    Taulière chez Sgt Pepper

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une bonne question, on va demander à Kasparov, c'est pas un mauvais cheval.

      Supprimer

Publier un commentaire