lundi 22 janvier 2018

Duo n°5 - janvier 2018

Le duo de janvier chez la Taulière bien sûr et ici ? 
Chacun a proposé trois offres d'emploi à son compère qui a choisi à laquelle il allait "répondre" entre guillemets puisqu'il s'agit d'une lettre de non-motivation. Surprise et découverte donc aussi pour les acolytes pyramidaux.
NB : Nous déclinons toute responsabilité en cas d'usage frauduleux de nos textes qui ne déboucherait pas sur une embauche. 
Et donc, c'est parti.




* * *
K
Diffractions
Nantes 
GAEC BOULE D'OR
Moorquequin sur l'Haezepoëll 



Objet 

Poste de cueilleur de navets



Madame, Monsieur,

Je vous écris pour votre annonce parue dans le Bon Angle. Elle a particulièrement retenu mon attention.
Sans vouloir vous accabler, les bras m’en sont tombés, par conséquent vous imaginez bien que ça va être compliqué pour la cueillette.

Ce n’est pas tout.

Ma recherche GPS ayant été infructueuse pour vous localiser, j’en déduis et je vous sais gré d’avoir pris un pseudonyme pour votre ville. C’est une bonne mesure que vous auriez pu étendre à d’autres points de l’annonce en sorte de les rendre confidentiels.
Il y a cependant certains critères que je remplis : je n’ai aucune culture cinématographique, mon expérience est donc proche de 0. Je pourrais être l’homme de la situation même si cela constitue une lacune dans un champ professionnel où le navet se ramasse à la pelle d’autant que je ne possède pas moi-même de pelle, ce qui est sans appel. Vous conviendrez aisément que sur le plan du rendement je ne pourrai donner satisfaction et cela m'évite de surcroit de vous parler de ma peur du salaire proposé.
Par ailleurs, je ne vois absolument pas en quoi consiste la mise en place (sic) proposée. Je ne comprends pas s’il est question de la cueillette ou du champ.  S’il s'agit de la  cueillette, vous pourriez avantageusement engager un de nos derniers rescapés du paléolithique. Avec un peu de chance il sera taillable et corvéable à merci, et mal informé de ses droits, si jamais il sait lire.
J’ajouterai pour être complet sur ce point que le mode de transport permettant d’atteindre le plein champ n’est pas précisé, ce qui est fort dommage.

Ce n’est pas tout. Savez-vous que l’époque a changé ?
Le cueilleur de navet, aussi noble soit cette corporation, cela me semble plutôt dépassé. Has been, vous voyez ? Et le temps des montreurs d’ours, c’est fini, sachez aussi que les drapiers, les gipponiers et autres hercheurs ne courent plus guère les rues. 
Cette information a peut-être échappé à votre DRH ? 
Il serait donc temps, pour basculer dans l'ère moderne, de recruter à l’ère du bio-tech un designer pour configurer vos champs. Et d’organiser votre com’ afin d’entrer résolument, s’il le faut par le consulting, dans la veille stratégique. Sans vouloir me substituer à la mission et aux tâches qui incombent à votre DRH, ce que votre offre ne propose d’ailleurs pas, je peux vous garantir par projection que vos champs seraient moins désespérés. Et désespérants. 

Je veux dire, très simplement, peut-être dirigez-vous une start-up qui s’ignore.
J’en veux pour preuve la mention dans l’annonce de navet haute fréquence (navet H/F).
Il est grand temps de manager la chèvre et le chou, et les navets.
Imaginez le développement : rave, nave, rutabaga. 
Et le slogan : Sic transit gloria mundi, et le navet va. 

Vous comprendrez que nos imperfections respectives conjuguées ne peuvent que nous conduire dans les choux et rendent toute collaboration impossible. Voilà pourquoi je ne suis absolument pas motivé pour occuper le poste que vous proposez.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, je vous prie d’agréer, Madame Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.

14 commentaires:

  1. Monsieur ou Madame,
    Nous avons bien reçu votre dossier de candidature et il faut bien dire que toute l'énergie que vous avez déployée à nous répondre nous a beaucoup plu. En effet, pour quelqu'un qui n'a pas envie de faire affaire avec des navets, il faut dire que vous avez pourtant l'air de vous y connaître. Par conséquent, nous avons le plaisir de vous informer que votre dossier a été sélectionné parmi de nombreux autres et nous vous convions à un entretien pour régler les derniers détails le vendredi 26 janvier 2018 à 09h00. Nous parlerons des conditions de travail et du salaire que nous pouvons vous offrir. Nous espérons que vous ne tomberez pas dans les pommes mais rassurez-vous les carottes ne sont pas encore cuites et nous pourrons négocier votre rémunération. Ce n'est donc de loin pas la fin des haricots et nous couperons sans doute la poire en deux.
    En vous remerciant de l'attention portée à la présente et dans l'attente de notre rencontre, nous vous prions d'agréer, Madame, Monsieur (?), nos salutations distinguées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle balle au bond.Bravo !

      Sinon, pour le poste, c'est non !
      ;-)

      Supprimer
    2. Bon, ben si vous ne voulez pas le poste pour les navets, je vous invite à une "rave party". C'est sympa aussi.

      Supprimer
    3. Je ne souhaite pas davantage me lancer dans l'événementiel. Merci.

      Supprimer
  2. N'oublions pas que les champs désespérés sont aussi les plus beaux !
    Je n'ai pas compris si le salaire de 9€ était pour 1 heure, 1 jour, 1 mois ou 1 champ ?
    Tu as bien fait de refuser devant cette offre imprécise à (tes) souhaits !
    Ceci dit, point de mépris. Le navet est comestible et succulent, et la navette peut être un bon con promis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jeu de rôle bien sûr, que cette lettre, car en vrai j'aime beaucoup les navets (dans mon assiette de préférence que dans une salle dans le noir !)...

      Supprimer
  3. Cher Mr K ! Quel dommage qu'un homme plein de ressources comme vous ne souhaite pas intégrer notre équipe de CdN... Etes-vous sûr ?
    Signé la Directrice, Community Manager, DRH, Chef cueilleuse, actionnaire principale, animatrice sur champs, responsable du ciné-club de la grange, ergonome attitrée et totalité de l'équipe de cueilleurs dernier échelon au GAEC Boule d'Or, déléguée du personnel incluse,
    Joséphine Titegoutte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, vous n'allez pas y mettre aussi, m'ame Titegoutte !
      Ne seriez-vous pas, de plus, un peu cumularde ?
      ;-)

      Supprimer
  4. Drôle. Une argumentation imparable où dérision, assonances et citations déviées sont à la fête !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut savoir se donner les moyens de ne pas postuler !
      Et merci !

      Supprimer
  5. Je crois que tu es le candidat parfait: de nos jours cueillir des navets c'est les faire souffrir, ce qui est inacceptable. Tu serais engagé pour admirer leur croissance, leur joli feuillage, leur chanter des hymnes aux légumes...

    Ah, brillant, je me suis bien amusée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui chantons les navets sur le champ.
      ;-)

      Supprimer
  6. Je m'ai bien régalée, et quelle belle idée cette non motivation !! Depuis mon téléphone, pour faire court. Espiguette1.

    RépondreSupprimer